A 14:37 dans Fibre optique

Broadband World Forum : Alcatel-Lucent et BT paradent avec le G.fast

21
OCT
2015
Partager cette actu sur :

Le G.fast pourrait bien révolutionner l’accès au très haut débit. Alcatel-Lucent et BT ont profité de leur présence au Broadband World Forum pour faire des annonces fracassantes.

FacebookTwitterGoogle+

Hier, au Broadband World Forum de Londres, l'opérateur britannique BT a annoncé que durant ses essais, son nouveau standard G.fast atteignait les 5 Gb/s sur du cuivre.

standBt-broadbandworlforum2013-1

Le G.fast pourrait bien changer la façon de déployer le très haut débit en évitant d'avoir à déployer de la fibre optique jusqu'à l'abonné.

Cette technologie a été reconnue par ITU, l'union Internationale des Télécoms en décembre 2014. Elle est composée de l'union de la fibre optique et de DSL. Elle permet d'atteindre des débits aussi élevés que la fibre optique (de l'ordre de 1 Gb/s) sur du cuivre mais sur de courte distance.

Hier BT a fait la démonstration qu'avec le XG.fast, la prochaine génération de G.fast d'Alcatel-Lucent, il pouvait atteindre les 5 Gb/s avec 2 paires de cuivre d'une longueur de 35m et 1,8 Gb/s sur une distance de 100m. BT se félicite d'annoncer que ces débits sont plus élevés que ceux promis par la fibre optique.

modem-alcatel-lucent-broadbandworlforum2013-1

BT a commencé à déployer du G.fast à Huntington et Newcastle au mois d’août, fournissant des débits jusqu'à 330 Mb/s aux 2 000 foyers équipés. Aujourd'hui, les foyers équipés profitent de débit descendant compris entre 300 Mb/s et 500 Mb/s. BT envisage de lancer une offre commerciale G.fast à grande échelle dès l'an prochain. L'opérateur veut fournir des débits jusqu'à 500 Mb/s à plus de 10 millions de foyers au Royaume-Uni d'ici 2020 et 20 millions en 2025.
Alcatel-Lucent compte 34 essais G.fast avec divers opérateurs, dont plusieurs récemment annoncés avec BT, et le Groupe a également à son actif le premier déploiement commercial G.fast, avec Chunghwa Telecom.
D'ailleurs, NBN, l'opérateur historique australien a annoncé que l'essai G.fast a été une réussite et qu'il l'utilisera pour fournir à huit millions abonnés un débit descendant d'au moins  25 Mb/s et d'au moins 50Mb/s dans 90% des locaux équipés d'une connexion fibre. L’essai réalisé le mois dernier a montré que la technologie G.fast pouvait compléter les différentes technologies déjà déployées par nbn en offrant divers moyens de faire évoluer leurs capacités. La technologie G.fast élimine la nécessité de refaire le câblage des bâtiments, ce qui peut représenter l’opération la plus coûteuse en temps et en argent de tout déploiement FTTH (Fiber-To-The-Home, fibre jusqu’au domicile). Pour son essai BT a utilisé une ligne de cuivre vieille de 20 ans et longue de 100 m. Les mesures effectuées dans un appartement situé au cinquième étage affichaient un débit descendant de 522 Mb/s et 78 Mb/s en débit montant. Enfin, si le G.fast est porteur d'espoir, il nécessite tout de même des lignes de cuivre en bon état. Dans le cas contraire, il est fort probable que les opérateurs préfèrent déployer de la fibre optique plutôt que de remplacer les fils de cuivre.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus