A 9:17 dans Fibre optique

Completel : des objectifs ambitieux avec le cloud

16
MAR
2012
Partager cette actu sur :

Logo CompletelSociété soeur de Numericable, Completel est un opérateur s’adressant aux entreprises et aux grands comptes. L’opérateur B2B a réalisé un chiffre d’affaires de 507 millions d’euros en 2011 et il entend bien doubler ce chiffre en 2016. Pour atteindre ses objectifs, Completel mise sur la fibre et le cloud.

Completel poursuit sa croissance sur le marché des télécoms pour entreprises. En une dizaine d’années, il est devenu le troisième opérateur B2B (Business-to-Business) en France avec 13 000 entreprises clientes. Completel dispose d’un joli portefeuille comprenant 70 % des entreprises du CAC 40.

Toutefois, afin d’assurer une dynamique suffisante pour se développer, l’opérateur a opté pour une croissance externe en rachetant B3G, spécialiste du Centrex IP, en 2009 et l’opérateur Altitude Telecom à la fin de l’année 2010. Ces deux acquisitions stratégiques ont permis à Completel de disposer d’un catalogue de services complets allant des réseaux privés virtuels à l’hébergement de données en passant par les solutions de téléphonie.

Câble Ethernet dans le nuageCette stratégie lui a permis d’atteindre en 2011 un chiffre d’affaires de 507 millions d’euros et ainsi de confirmer son objectif de croissance. Pour pérenniser cette évolution, Completel mise sur le cloud computing. A plusieurs reprises, l’opérateur nous avait signifié son intérêt vis-à-vis de ce concept mais il devient aujourd’hui un élément primordial de sa stratégie. L’une des nouvelles phrases d’accroche de l’opérateur annonce d’ailleurs la couleur : « Completel , la fibre du cloud ».

Avec sa liaison 100 Gb/s et ses datacenters, Completel entend bien participer activement à l’évolution de l’utilisation des réseaux. L’opérateur espère faire du cloud computing un levier de croissance important et vise le milliard d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2016.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus