Covage récupère le réseau fibre optique des Hauts-de-Seine (92)

27
FEV
2017
Partager cette actu sur :

C’est la fin d’un feuilleton qui aura duré dix ans. Le réseau très haut débit du département des Hauts-de-Seine (92) autrefois concédé à Sequalum/SFR appartient désormais à Covage. L’opérateur d’infrastructures va palier les manques de SFR en investissant près de 25 millions d’euros.

FacebookTwitter

Covage récupère le réseau fibre optique des Hauts-de-Seine (92)

En 2007, le département des Hauts-de-Seine avait engagé une délégation de service public (DSP) pour déployer la fibre optique dans l'ensemble du territoire. Numericable avait emporté ce réseau d'initiative publique (RIP).

Rupture entre le Conseil départemental et Sequalum/SFR

Problème : malgré une subvention de 59 millions d'euros, dont 27 millions réellement versés, Numericable/SFR n'a jamais respecté ses objectifs de déploiement et a enchaîné les promesses et les retards.

Après plusieurs mises en demeure et une décision de justice du Tribunal de Commerce de Nanterre, le département des Hauts-de-Seine a dénoncé son contrat avec Sequalum, reprenant l'intégralité du réseau via une régie, appelée THD Seine, le 17 novembre 2014.

Covage crée une nouvelle filiale

Depuis, un nouvel appel à candidature a été lancé afin de reprendre le réseau déjà déployé et terminer les travaux prévus à l'origine. C'est Covage, via sa nouvelle filiale Covage 92, qui a remporté le contrat.

La société reprendra le développement du réseau existant et s'est engagée à compléter les « zones pavillonnaires » laissées inachevées par Sequalum, à en développer de nouvelles si nécessaire, ainsi qu’à investir dans les éléments indispensables à l’utilisation du réseau par d’autres opérateurs (réseau de collecte, équipement actifs, etc.).

Covage récupère le réseau fibre optique des Hauts-de-Seine (92)

Couverture totale fin 2019

Au total, Covage investira 24,8 millions d'euros. La Caisse des Dépôts et Consignations participera également en tant qu'actionnaire de Covage 92. C'est la fin d'un calvaire pour une partie de la population qui s'impatientait de l'arrivée de la fibre optique.

Les travaux devraient se terminer fin 2019. Pas sûr en revanche que le département récupère l'argent public dépensé.

Aménager le deuxième département d'Île-de-France

Pour Patrick Devedjian, député et président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine : « Au terme d’une procédure d’appel d’offres ouverte, nous sommes ravis d’être en mesure d’apporter les services très haut débit à nos concitoyens ainsi qu’aux entreprises et sites publics installés sur le territoire. En tant que deuxième département le plus peuplé d'Ile-de-France avec près de 1,6 million d'habitants, l’aménagement numérique constitue l’une de nos préoccupations majeures ».

Jean-Michel Soulier, président de Covage, complète : « Nous sommes particulièrement fiers d’avoir été choisi par le Département des Hauts-de-Seine, qui nous fait confiance pour déployer la fibre optique au travers du réseau Covage 92. Il s’agit là d’un message fort adressé aux collectivités, qui peuvent désormais compter sur un acteur de poids alternatif aux opérateurs historiques, laissant présager des opportunités futures pour fibrer l’ensemble des particuliers dans le cadre du Plan France Très Haut Débit ».

Testez votre éligibilité à la fibre optique sur DegroupTest.com ou contactez un de nos experts au 02 30 95 32 20.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus