A 10:33 dans TV

Le CSA protège les tout-petits des dangers de la télévision

18
AOÛ
2008
Partager cette actu sur :

Ugly babyRespectivement lancées en France en 2005 et 2007, les chaînes Baby TV et Baby First ont créé la polémique en basant leur communication sur le caractère éducatif de leur programmes destinés aux moins de 3 ans. Le CSA a finalement décidé d’intervenir afin de protéger les très jeunes enfants.

Le CSA a décidé de frapper fort contre les chaînes de télévision à destination des enfants de moins de trois ans (voir la décision ici). Ainsi, à partir du 1er novembre 2008, les distributeurs ne pourront plus « promouvoir, directement ou indirectement, les prétendues vertus sanitaires, éducatives ou pédagogiques des services de télévision présentés comme spécifiquement conçus pour les enfants de moins de trois ans ».

baby firstLe Conseil rappelle en effet que « l’échange et la stimulation avec des personnes sont indispensables au bon développement des enfants » et qu’ils « ne sauraient être remplacés par la télévision ». C’est afin de favoriser la prise de conscience des adultes que le CSA va imposer aux distributeurs de services de télévision spécialement conçus pour les moins de 3 ans d’informer leurs abonnés des risques encourus par des enfants laissés seuls devant la télévision en général, et devant ces fameux programmes en particulier.

Des avertissements devront donc apparaître aussi bien à l’écran que sur tout support de communication entre distributeurs et abonnés (site internet, journal des abonnés …) stipulant que « regarder la télévision, y compris les chaînes présentées comme spécifiquement conçues pour les enfants de moins de trois ans, peut entraîner chez ces derniers des troubles du développement tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans. ». Ces informations devront également figurer dans les conditions générales de vente et sur les contrats d’abonnement.

Chouette Baby TV
En parallèle, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel organisera chaque année une campagne d’information « tendant à sensibiliser le public sur les dangers présentés par la télévision en ce qui concerne les enfants de moins de trois ans ».

Si la prise de position du CSA laisse transparaître une réelle volonté d’agir face à un problème de santé publique, les sages du quai André-Citroën ont un champ d’action limité. En effet, leur décision ne peut s’appliquer qu’à des chaînes de télévision établies en France. Or, Baby TV et Baby First sont des chaînes étrangères basées respectivement à Londres et à Los Angeles.

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus