Baromètre des débits fixes : la montée en débit se fait sentir

24
OCT
2013
Partager cette actu sur :

DT Débit LogoLa montée en débit se fait sentir. Le dernier baromètre DegroupTest des connexions fixes montre que l’arrivée des offres 200 Méga et 300 Méga a un impact sur les connexions FTTx. Nouveauté sur le baromètre : les départements et les collectivités d’outre-mer ont désormais accès à leur propre baromètre.

DegroupTest publie aujourd’hui le baromètre des connexions fixes du premier semestre 2013. Durant cette période, les internautes ont effectué 3,9 millions de tests de débit depuis une connexion xDSL ou FTTX. Si la connexion moyenne se situe à 8,76 Mb/s toute technologie confondue, les abonnés fibre sont assurément les plus avantagés. La moyenne des débits descendants en xDSL se situe à 5,8 Mb/s contre 36,7 Mb/s en FTTx (soit une connexion environ six fois plus rapide en très haut débit). Pour le débit montant le ratio est encore plus élevé puisqu’il est de 8.

Moyenne des débits XDSL et FTTX

Le fibre s’envole

Ce premier semestre 2013 marque aussi une nette montée en débit sur les connexions FTTx (Fibre optique ou câble coaxial). La moyenne des débits descendants entre le second semestre 2012 et le premier semestre 2013 ne gagne pas moins de 8 Mb/s passant de 28,4 Mb/s à 36,7 Mb/s. Cette spectaculaire montée en débit peut s’expliquer par l’arrivée des offres à 200 Mb/s de Numericable et celles à 300 Mb/s de SFR. Cette tendance sera à suivre de près au second semestre 2013 avec l’arrivée des offres 1 Giga de Free et SFR ainsi que l’extension des zones Power 200 de Numericable.

L’outre-mer a son propre baromètre

Pour le premier semestre 2013, DegroupTest innove. Désormais, La Martinique, La Guadeloupe, La Réunion, Mayotte et La Guyane possèdent chacun leur propre baromètre des débits. En revanche, Saint-Pierre et Miquelon n’a pas de baromètre en raison de la présence d’un seul opérateur. Les habitants de ces régions vont pouvoir eux aussi se forger leur propre opinion sur les opérateurs présents.

Le satellite : une solution vraiment crédible

Méconnu ou délaissé, le satellite s’affirme comme une alternative très crédible pour les zones blanches ou grises, c’est-à-dire les endroits où les connexions fixes ne sont pas en mesure de fournir des débits satisfaisants. Le baromètre montre que le satellite fournit au minimum un débit descendant de 5,4 Mb/s et 800 kb/s en débit montant. En revanche, sur le ping, le satellite ne rivalise vraiment pas avec l’xDSL.

Toutefois, le satellite Eutelsat affiche un ping de 120 millisecondes, très proche de l’xDSL. Si vous n’êtes pas un gros joueur, un temps de réponse long ne sera pas très handicapant. Ainsi, les habitants des zones rurales devraient penser aux offres par satellite qui sont aujourd’hui très abordables et de moins en moins limitées en data.

La tendance est clairement à la montée en débit notamment avec la fibre optique. Enfin, le baromètre confirme qu’il est possible de se connecter à Internet avec une connexion de qualité quel que soit l’endroit où l’on se trouve.

>>> Découvrez le baromètre DegroupTest du 1er semestre 2013

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus