Baromètre des connexions fixes : DegroupTest apporte des corrections

6
OCT
2014
Partager cette actu sur :

DT Débit LogoNotre dernier baromètre des connexions Internet fixes du premier semestre 2014 a suscité certaines remarques de la part de nos lecteurs et de la part de Free. Soucieux de prouver notre impartialité et notre bonne foi, nous avons apporté des précisions concernant notre méthodologie et modifié nos résultats

Avec 3,46 millions de tests de débits effectués sur DegroupTest.com au premier semestre 2014, notre baromètre des connexions mobiles est l’étude la plus représentative des réseaux fixes (haut et très haut débit) de France.

Nos premiers résultats publiés pour la période s’étalant du 1er janvier 2014 au 30 juin 2014, ont soulevé certaines remarques chez nos lecteurs et chez Free qui nous a envoyé un courrier. Attentifs à la qualité de nos résultats et fiers de notre indépendance nous avons tenu à apporter des précisions sur notre méthodologie et nos résultats obtenus.

Haut débit, très haut débit où est la frontière

Selon l’ARCEP, les connexions dont le débit descendant théorique est inférieur ou égal à 30 Mb/s sont des connexions haut débit. Elles comprennent les technologies ADSL, Re-ADSL, ADSL++, SDSL et VDSL2 lorsque l’abonné est situé trop loin de l’équipement actif de l’opérateur pour bénéficier d’un débit égal ou supérieur à 30 Mb/s. Ainsi, pour le régulateur des télécoms, la technologie HFC (Hybride Fibre Coaxiale) n’entre pas dans cette catégorie.

Le cas Numericable

Pourtant, Numericable dispose d’une offre utilisant cette technologie délivrant des débits inférieurs à 30 Mb/s sur certaines zones. Ce débit n’étant jamais atteint en réalité, nous avons donc décidé d’inclure les offres 30 Mb/s de Numericable dans la catégorie Haut Débit.

DegroupTest distingue toutes les technologies

Soucieux de fournir des résultats toujours plus précis et plus fidèles à la réalité, nous avons filtré les connexions avec minutie. Ainsi, selon les opérateurs, nous pouvons déterminer quand la connexion est assurée par de la fibre optique, du câble, du VDSL2, de l’ADSL, et même de la 4G pour les utilisateurs de modem 4G. Ce filtrage nous permet d’élaborer un classement plus juste et plus objectif des opérateurs et de comparer ce qui est comparable.

Numericable n°1 du Haut Débit mais Free n°1 en ADSL

En distinguant avec plus de précision les connexions Internet, il apparait que Numericable reste toujours l’opérateur délivrant le meilleur débit descendant avec 18,03 Mb/s. En outre, si l’on prend en compte les abonnés ADSL de Numericable dans le calcul de notre moyenne (même s’il n’en fait pas la promotion, le câblo-opérateur commercialise des offres ADSL), sa moyenne des débits descendants reste supérieure à 16 Mb/s.

moyenne des débits descendants en Haut Débit

Dans notre précédent baromètre nous annoncions que Bouygues Telecom passait devant Free en Haut Débit. C’est toujours le cas toutes technologies confondues (HFC, ADSL). Toutefois, en ADSL pure, Free repasse devant Bouygues Telecom avec une moyenne à 7,15 Mb/s contre 6,94 Mb/s pour Bouygues Telecom. En outre, ne disposant pas d’un échantillon de tests suffisant pour OVH, nous avons dû retirer ce dernier de notre classement, laissant ainsi sa place de numéro un à Free en ADSL.

La fibre optique de Free et Bouygues Telecom font très fort mais qui en profite ?

Le premier se distingue en fournissant le meilleur débit descendant en FTTH avec une moyenne de 77,84 Mb/s et le second écrase ses concurrents avec un débit montant en FTTH de 75,46 Mb/s contre 32,83 Mb/s pour le deuxième Bouygues Telecom. Toutefois, ces résultats sont à relativiser car Free et Bouygues Telecom sont les opérateurs qui possèdent probablement le plus petit nombre d’abonnés en fibre jusqu’à l’abonné.

Si l’on regarde les débits toutes technologies confondues (Fibre optique, câble, VDSL2), Orange et SFR sont les deux opérateurs fournissant les meilleurs débits descendants : 62,48 Mb/s pour SFR et 61,92 Mb/s pour Orange.

Moyenne des débits montants en THD

Bouygues Telecom est bien le moins cher

Nous tenions à apporter une remarque d’ordre commercial. Il nous a été reproché d’écrire que Bouygues Telecom était l’opérateur proposant l’offre ADSL la moins chère du marché. En effet, il existe l’offre Alice ADSLBOX Initial qui est disponible à 1 centime d’euro de moins que l’offre Bbox (19,98€/mois en zone sans conservation de la ligne téléphonique Orange contre 19,99€/mois pour Bouygues Telecom) . Cependant, nous rappelons que pour souscrire à l’offre Alicebox Initial il faut débourser 40€ de frais d’activation. Un abonné Alicebox devra attendre 333 ans pour payer moins cher qu’un abonné Bouygues Telecom. Cependant, s’il souhaite conserver sa ligne Orange, l’abonné aura intérêt à s’orienter vers l’offre AliceBox initial.

Par ailleurs, nous avons écrit plusieurs fois sur DegroupNews que pour profiter de l’offre Bouygues Telecom il fallait être dégroupé par Bouygues Telecom. Raison pour laquelle cette offre à 19,99€/mois ne concerne qu’environ 12 millions de lignes.

DegroupNews et DegroupTest sont toujours prêts à se remettre en question afin d’assurer une information impartiale et de qualité. Enfin, nous pensons qu’un dialogue constructif entre professionnels est préférable à un échange entre services juridiques interposés.

>>> Accédez au baromètre complet ici

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus