A 17:24 dans Internet, Téléphonie

Les débits fixes et mobiles à l’épreuve des chiffres

25
MAR
2010
Partager cette actu sur :

test débitGrâce à son test de débit en ligne, DegroupTest est en mesure de proposer un baromètre des connexions fixes et mobiles qui permet de dégager la moyenne des débits montants et descendants ainsi que des temps de réponse pour chaque opérateur.

Les moyennes tirées des tests de débit effectués sur DegroupTest au cours de l’année 2009 apportent un éclairage nouveau sur les capacités des réseaux des principaux opérateurs fixes et mobiles.

En France métropolitaine, Numericable et sa technologie FTTLA creusent l’écart avec les opérateurs ADSL. Ainsi, la moyenne des débits descendants du câblo-opérateur est de plus de 24,25 Mb/s quand celle d’Iliad, pourtant en tête parmi les opérateurs ADSL, n’est que de 6,17 Mb/s.

ordinateursOrange et SFR sont au coude à coude avec des moyennes de débits descendants de respectivement 5,59 et 5,53 Mb/s. Completel, qui fournit l’infrastructure des offres ADSL Dartybox et Numericable, obtient une moyenne de 4,03 Mb/s, juste devant Bouygues Telecom et son 3,96 Mb/s.

Nordnet, qui offre des solutions ADSL et satellite, et Numeo (satellite, Wi-Fi, WiMAX) ferment la marche avec des résultats sous la barre des 3 Mb/s.

Du côté des débits montants, on retrouve de loin Numericable en tête avec une moyenne de 2,05 Mb/s, suivi de SFR à 860 kb/s, d’Iliad à 728 kb/s et d’Orange à 689 kb/s. Completel et Bouygues Telecom sont dans un mouchoir de poche avec respectivement une moyenne de 592 kb/s et de 585 kb/s. Nordnet et Numeo restent quant à eux sous le seuil des 350 kb/s.

Starting-blocksEn ce qui concerne les temps de réponse (ou ping), qui permet de chronométrer « le temps que met un paquet de données pour effectuer un aller-retour entre deux machines distantes », c’est encore Numericable qui tire son épingle du jeu avec une moyenne de 39 millisecondes, là où les opérateurs ADSL obtiennent des résultats de 67 ms pour Iliad, 73 ms pour Completel, 86 ms pour SFR et Orange et 127 ms pour Bouygues Telecom.

Numeo s’en tire avec un temps de réponse moyen de 160 ms alors que Nordnet sombre avec une moyenne de 784 ms.

DegroupTest dispose également de données pour les opérateurs d’outre-mer Mediaserv, Izi et Outremer Telecom, qu’il n’est pas aisé de comparer entre elles, les offres n’étant pas toutes disponibles dans les mêmes zones. En outre, les temps de réponse des opérateurs d’outre-mer sont situés entre 259 et 348 millisecondes, ces mauvais résultats s’expliquant par le fait que le serveur de DegroupTest se trouve en métropole.

Enfin, avec le développement des smartphones, des forfaits et des clés 3G, les tests de débit sur réseaux mobiles se sont multipliés sur DegroupTest, permettant de mettre à jour des résultats très éloignés des valeurs théoriques généralement promises (entre 3,6 et 7,2 Mb/s).

Débits mobiles DegroupTest 2009Cliquez sur l’image pour l’agrandir

SmartphonesAlors que les moyennes d’Orange Mobile et de SFR Mobile sont très proches, celles de Bouygues Mobile se situent pour leur part en retrait. De tels résultats laissent néanmoins penser que de nombreux tests sont réalisés dans des zones couvertes en EDGE et non en 3G, ce qui pose évidemment la question de la couverture des réseaux mobiles de troisième génération.

Au final, les tests de débit réalisés sur DegroupTest permettent de mettre en avant l’efficacité du FTTLA de Numericable, encore récemment déployé dans le Rhône, sur les solutions ADSL, satellite, Wi-Fi ou WiMAX des autres opérateurs. Reste à savoir si le câblo-opérateur pourra défendre sa position lorsque se généraliseront les offres FTTH de ses concurrents.

Enfin, en matière de connexions mobiles, la 3G se révèle en deçà des attentes légitimes des mobinautes, handicapée par une couverture insuffisante. Le déploiement de nouveaux émetteurs et le développement dela technologie LTE sera-t-ils plus aptes à porter le haut et le très haut débit mobile ?

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus