Deux opérateurs poursuivis pour publicité trompeuse sur les débits

13
FEV
2015
Partager cette actu sur :

Deux opérateurs français vont être poursuivis en justice par la Direction générale de la répression des fraudes à cause de publicités mensongères. Ces opérateurs promettraient des débits bien plus élevés que ceux qu’ils ne délivrent en réalité.

FacebookTwitter

La polémique au sujet des débits annoncés par les opérateurs ne date pas d'hier. En juin 2013, un rapport de la Commission européenne mettait en exergue les promesses non tenues par les fournisseurs d'accès Internet français. Le débit descendant moyen fourni atteignait alors à peine 40,4% du débit promis. Un constat confirmé l'année suivante par quatre études menées par l'Union européenne sur la qualité de la connexion Internet en Europe.

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a elle aussi dénoncé ces pratiques trompeuses en octobre 2013. Le gendarme des télécoms souligne alors "le caractère partiel de l'information donnée aux utilisateurs"en prenant le cas de Free, qui annonçait un débit de 1 Gb/s pour son offre Freebox Révolution fibre optique.

En décembre 2013, le Gouvernement, agacé par l'utilisation abusive du terme "jusqu'à" pour vanter les débits fournis, publiait alors un texte pour encadrer la communication autour des offres Internet.

Deux opérateurs seront poursuivis

Malgré ces multiples mises en garde, il semblerait que les opérateurs continuent à promettre des débits supérieurs à la réalité. Cette fois-ci, c'en est trop pour la DGCCRF (Direction générale de la répression des fraudes) qui va porter l'affaire en justice.

"Nous avons détecté dans ce secteur des publicités trompeuses. Elles concernent les débits annoncés par les opérateurs qui ne correspondent pas toujours à la réalité" a expliqué la secrétaire d'Etat à la consommation Carole Delga. Aussi, le gouvernement va prendre des mesures afin de contrer ces pratiques. "Nous allons engager des procédures contentieuses contre deux opérateurs dans les semaines à venir. Nous sommes en train de rédiger les procès-verbaux et nous allons saisir le procureur de la République" a ajouté la secrétaire d'Etat.

DegroupTest aide le consommateur à s'y retrouver

En attendant que le Gouvernement prenne des mesures au sujet de ces publicités ambigües, rappelons que des outils indépendants comme DegroupTest.com peuvent vous aider à faire le tri dans les offres Internet avant de choisir votre oérateur. En effectuant un test d'éligibilité, vous connaitrez la technologie à laquelle votre logement est éligible mais aussi le débit réel fourni par chaque opérateur. Pour plus de conseils, vous pouvez également joindre nos experts au 0 805 690 230 (appel gratuit).

Source : ZDNet
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus