A 11:27 dans Musique

Suppression des DRM : Universal et Sony BMG suivent Apple

19
JAN
2009
Partager cette actu sur :

Cadenas

La révolution anti-DRM est en marche : Universal et Sony BMG annoncent à leur tour renoncer aux verrous anti-copie dans la vente de musique numérique.

Universal va abandonner définitivement les verrous numériques, tandis que Sony BMG, à l’instar de Warner Music, expérimente la suppression des DRM sur les plateformes musicales françaises.

Ces résolutions en chaîne des majors font suite à l’abandon par Apple des verrous anti-copie sur sa plateforme de téléchargement, iTunes.

Headphones Swarovski
Ce mouvement général en faveur de l’interopérabilité prend effet avant même que le projet de loi « Création et Internet » ne soit discuté à l’Assemblée Nationale. En faisant preuve de coopération, les industriels du disque espèrent obtenir un vote des députés en faveur du projet de loi de la ministre de la Culture et de la Communication, Christine Albanel.

Le texte, très favorable aux ayants-droit, pourrait en effet être controversé lors de sa discussion au palais Bourbon. Avec l’abandon des verrous numériques, les majors obtiendront peut-être les bonnes grâces des parlementaires.

Apple iTunesNéanmoins, c’est moins le gouvernement français qu’Apple qui a fait plié les maisons de disque. La position dominante d’iTunes sur le marché de la musique dématérialisée a contraint Warner Music, Universal et Sony BMG à s’adapter et à faire un pas vers une plus grande interopérabilité.

C’est donc une offre légale plus malléable qui sera désormais proposée au consommateur. La nouvelle secrétaire d’Etat en charge de l’économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, invitée de La Matinale de Canal +, s’est d’ailleurs réjouie de ces nouvelles dispositions.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus