A 17:33 dans Fibre optique

Edito de décembre : les télécoms sont un conte de fée

1
DEC
2009
Partager cette actu sur :

Blanche NeigeCe mois de décembre, qui clôt le roman des années 2000, revêt une importance symbolique dans les différents domaines qui nous concernent. Entre l’attribution de la quatrième licence mobile, le sursaut soudain d’Alice ou l’entrée en vigueur du cadre réglementaire entourant le FTTH, nombreux sont les sujets qui connaîtront un dénouement dans les prochaines semaines. L’année 2009 finira-t-elle sur un happy end ?

Ce mois de décembre sera un mois charnière. Nombreux sont les livres qui ont été ouverts ces derniers mois et la fin de l’année sera l’occasion de les refermer. Que ce soit sur le réseau mobile, l’ADSL ou la fibre optique, chacun des secteurs des télécommunications en France a connu une série d’événements dont le suspense devrait bientôt prendre fin.

Le quatrième opérateur mobile enfin dévoilé ?

La procédure d’attribution de la quatrième licence 3G arrivera à sa fin. Si l’on en croit les murmures entendus jusqu’ici, la fin de l’épisode devrait avoir lieu le 17 décembre, date à laquelle l’ARCEP désignera ou non Free Mobile, seul candidat officiel.

Il faut rappeler que le dossier traîne depuis quelques années dans les tiroirs tel un vieux grimoire. Après un refus d’attribution à Free en 2007, la licence a pris la poussière dans un coin avant que le processus ne soit relancé avec un appel à candidatures lancé au mois d’août.

Chevalier LegoL’épineux dossier a ensuite pris des airs de roman-feuilleton épique avec des liaisons non-avouées entre Orascom, Numericable et Virgin Mobile. Les deux derniers ont d’ailleurs entretenu une amourette avant d’annoncer au monde entier l’impossibilité de leur union. Free Mobile a donc fait cavalier seul, bravant le chemin semé d’embûches par un trio d’opérateurs peu enclins à partager leur royaume.

L’ARCEP aura donc la lourde responsabilité de mettre un point final à ces aventures en choisissant si Free Mobile est digne ou non de rejoindre la table ronde des opérateurs mobiles. Mais comme dans toutes ces histoires, il y a une princesse à sauver. Ici, elle s’appelle Alice.

Le réveil d’Alice : nouveau chapitre ou chant du cygne ?

PeachLa blonde princesse sommeillait depuis plusieurs mois. Le rachat d’Alice par Iliad n’a pas empêché le royaume de la belle de se vider de ses abonnés. Nuisant sérieusement aux chiffres de recrutement de l’opérateur, Alice s’est donc réveillée avec un lifting. L’offre se divise maintenant en trois catégories dont une au prix plancher de 19,99 €/mois.

Le secret de cette offre triple play à bas prix ? Parmi les 60 chaînes proposées dans l’offre de base, nous retrouvons les 23 antennes régionales de France 3 et nombre de chaînes locales. Au final, on se retrouve donc avec un bouquet de base axé sur les chaînes de la TNT. Voilà qui rappelle donc l’annonce faite par Numericable il y a quelques semaines. En effet, le câblo-opérateur a prévu de commercialiser une offre triple play très haut débit au même tarif mais ne comprenant que le bouquet de chaînes de la TNT.

Brazil
Ce renouveau est donc une occasion pour Alice de montrer qu’elle a encore du charme. Mais cela sera-t-il suffisant pour éviter que ses rides ne réapparaissent ? Les prochains chiffres d’Iliad devraient nous éclaircir sur ce point.

L’armée du très haut débit est en route

Comme dans toute histoire romanesque, il faut finir sur un point d’espoir. La cavalerie du très haut débit avance au grand galop vers nos contrées. Après des mois de bivouac, elle a repris la route fièrement en progressant du côté du cadre réglementaire. L’ARCEP a proposé, l’Europe a validé, il reste maintenant au ministre chargé des communications électroniques, Christian Estrosi, d’homologuer le texte.

Chevaliers du Sacré Graal
La fibre optique pourra donc bientôt venir sauver nos connexions en cuivre vieillissantes, l’aventure en très haut débit pourra enfin commencer. To be continued…

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus