Les RIP posent 5 questions majeures aux 11 candidats à la présidentielle

Par
31
MAR
2017
Partager cette actu sur :

Comme annoncé le 9 mars derniers sur les États Généraux des RIP, un courrier a été adressé aux 11 candidats à l’élection présidentielle, afin de connaître leurs stratégies en matière d’Aménagement Numérique du Territoire.

FacebookTwitterGoogle+

Les 11 candidats interpelés par les EGRIP

A l’image de la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique début mars 2017, avec une charte proposée par le Club Numérique 2017, les États Généraux des RIP (EGRIP) ont écrit un courrier officiel aux 11 candidats à la Présidentielle 2017.

Les EGRIP, organisés par MonTerritoireNumérique, ont attendu la finalisation des candidatures afin d’adresser une liste de 5 questions.

L'objectif ? Mieux cerner la position et les dispositions de notre futur-potentiel Président... ou Présidente.

5 questions pour mieux comprendre la place du numérique

Les questions ont été envoyées aux candidats, et le site EGRIP publiera les réponses au fur et à mesure de leurs retours… ou pas !

  • 1) Comment jugez-vous le programme France Très Haut Débit ?
    • Ce programme permettra-t-il à tous les Français d’accéder à l’Internet haut et très haut débit à l’horizon 2022 ? Proposez-vous de le modifier ?
    • Comment mettre en place les conditions d’un financement pérenne des réseaux fixes et mobiles sans nécessairement mettre toujours à contribution les ressources financières de l’Etat ?
  • 2) Pourquoi la France demeure-t-elle en retard en matière de connectivité ?
    • La France recule chaque année dans les classements internationaux en matière de débit disponible, malgré l’enclenchement du programme France Très Haut Débit, les autres nations européennes semblent mieux équipées.
    • Comment analysez-vous ce phénomène et comment, selon vous, y remédier ?
  • 3) Pourquoi les entreprises françaises sont-elles parmi les moins « numérisées » d’Europe ?
    • Les TPE et PME françaises sont dans le dernier tiers des classements européens en matière d’intégration du numérique dans leurs métiers. Pourquoi selon vous ?
    • Est-ce dû à une offre de services numériques et de connectivité aux entreprises dont les tarifs seraient trop élevés ou à un manque d’appétence des entreprises ?
  • 4) Comment promouvoir la filière des réseaux numériques ?
    • Selon leur principale fédération, la FIRIP, les entreprises de cette filière créeront 40.000 emplois locaux dans les 3 ans qui viennent. A l’international, l’expertise de ces entreprises et le modèle français basé sur le partenariat public-privé fait référence.
    • Pourtant, ces entreprises dégagent de faibles marges, notamment eu égard aux tarifs télécoms français, les moins chers du monde. Comment proposez-vous de promouvoir ce savoir-faire « made in France » ?
  • 5) La connectivité de la France est-elle stratégique ?
    • Selon vous, de façon plus générale, le fait pour tous les Français et toutes les entreprises et administrations de disposer du très haut débit, constitue-t-il une nécessité stratégique afin de favoriser la transition de la société et de l’économie française vers le 21ème siècle ?
    • Comment analysez-vous, d’un point de vue stratégique, la place grandissante du numérique dans la vie quotidienne, et quelles en sont selon vous les opportunités et menaces ?
EGRIP organsiés par MonTerritoireNumérique  

Les candidats, interpelés de toutes parts !

D’autres démarches de consultation des présidentiables ont été lancées :

  • Numérique 2017 est un comparateur des programmes numériques qui bénéficie notamment du soutien de Laure de La Raudière, députée d’Eure-et-Loir.
  • France Numérique 2017 est de son côté une action collective. Elle rassemble les organisations françaises représentatives des acteurs de l'économie et de la société civile numérique, avec un objectif similaire. Il s’agit de sensibiliser les candidats à l'élection présidentielle de 2017 aux enjeux sociaux et économiques du numérique.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus