A 9:16 dans Internet, Téléphonie

L’Express du lundi : Windows Phone grimpe, les ventes de PC chutent

20
MAI
2013
Partager cette actu sur :

Train Express

Au cours de la semaine précédente, deux informations ont attiré notre attention : Windows Phone se hisse sur la troisième marche du podium des OS mobiles et les ventes de PC affichent une mauvaise santé.

Windows Phone monte sur le podium

En moins de deux ans, Windows Phone est parvenu à devenir le troisième OS mobile le plus répandu dans le monde derrière iOS et Android. En outre, il se paye même le luxe de détrôner BlackBerry. Porté par le succès de la gamme Lumia de Nokia qui représente 79% des Windows Phone et l’arrivée de Windows Phone 8, Microsoft a doublé sa part de marché en un an. Au premier trimestre 2013, les iPhone et les smartphones Android représentaient 92,3% de parts de marché. Les smartphones sous Windows Phone occupaient 3,2 % du marché au premier trimestre 2013 contre 2 % en 2012. Cependant, il faudra du temps à Microsoft pour imposer son système d’exploitation comme une alternative crédible à Apple et Google.

Une des clés du succès pour la firme de Redmond passe non seulement par le lancement de smartphones capables de rivaliser techniquement avec les iPhone et les Samsung Galaxy S4 mais surtout par le nombre d’applications du Windows Phone Store, véritable talon d’Achille de Windows Phone 8. Enfin, Microsoft n’est pas au bout de ses peines car à compter de cette année, il devra croiser le fer avec de nouveaux OS prometteurs comme Firefox OS et Tizen, l’OS de Samsung.

Les ventes de PC en chute libre

Le parc informatique français peine à retrouver un dynamisme. Selon une étude de Gartner, les ventes de PC affichent une baisse de 25,3 % au premier trimestre 2013 par rapport à celui de 2012. Les portables représentent 62 % des ventes de PC mais les netbooks sont en chute libre (moins de 1 % des ventes) et les utraportables ne parviennent pas à s’imposer.

Bien évidemment, la démocratisation des smartphones et l’arrivée des tablettes sont pointées du doigt pour expliquer les raisons de la perte de vitesse du marché PC. Il faut également signaler que la course à la puissance s’est ralentie, minimisant les besoins de renouvellement de matériel.

En outre, le monde des PC n’a pas fait l’objet d’une véritable révolution technologique depuis plusieurs années contrairement à d’autres produits hi-tech. Face aux téléviseurs connectés, aux médias centers surpuissants et aux terminaux tactiles de toute sorte, les fameux « Personal Computers » commencent à prendre la poussière.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus