A 10:17 dans Fibre optique

Fibre optique : Lille se sépare de Numericable-SFR

19
OCT
2015
Partager cette actu sur :

Coup dur pour Numericable-SFR. Jugeant le déploiement de la fibre optique sur son territoire trop long, la métropole lilloise a décidé de se séparer de Numericable-SFR au profit d’Orange.

FacebookTwitter

Numericable-SFR perd un grand marché. Vendredi soir dernier, Damien Castelain, président de la Métropole européenne de Lille, a fait voter à l'unanimité une motion visant à dénoncer le contrat de déploiement du très haut débit par Numericable-SFR. En cause, le chantier de l'opérateur qui aurait pris trop de retard. « La confiance est brisée. On ne peut plus accorder le moindre crédit à cet opérateur »,  fulmine Damien Castelain.

Le président pointe du doigt l'incapacité de l'opérateur à raccorder en très haut débit les 70 communes prévues par le contrat signé en 2013. Pour en arriver à ce bilan, une procédure de constat de carence a été lancée et c'est Orange qui a été désigné pour reprendre le chantier. En attendant une reprise des travaux, l'agglomération compte dépenser 6 millions d'euros pour effectuer une montée en débit dans les zones très mal desservies par l'ADSL.

Damien Castelain explique que SFR n' a tenu aucun de ses engagements de 2013. Dans un contrat signé par Martine Aubry, l'opérateur s'engageait à déployer la fibre optique dans 70 petites municipalités dont 24 villages prioritaires alors qu'Orange héritait des 15 villes les plus peuplées. Aujourd'hui, Damien Castelain précise que seulement cinq communes sont couvertes en très haut débit contre les 70 initialement prévues au bout de deux ans.

La colère de l'édile a atteint son paroxysme quand, après plusieurs réunions auxquelles l'opérateur n'a pas daigné assister, il a reçu une nouvelle convention dans laquelle Numericable-SFR s'engageait à fibrer 13 communes se délestant au passage des 57 autres.

De son côté Numericable-SFR se défend par la voix de Salvatore Tuttomondo, directeur régional de l'opérateur qui affirme que Numericable couvre plus de 80% des foyers de la métropole. "Aujourd'hui, on couvre plus de 380 000 foyers de la métropole en très haut débit" explique-t-il. Ces explications laissent supposer que le débat fibre optique VS câble est à nouveau sur la table et que l'on ne parle pas de la même chose entre élus et opérateur.

 

Source : La Voix du Nord
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus