A 11:12 dans Fibre optique

La fibre optique testée en zone rurale

13
DEC
2010
Partager cette actu sur :

altitude infrastructureDans le cadre du programme national « Très Haut Débit », le gouvernement a retenu le projet pilote d’Aumont-Aubrac en Lozère. Mis en oeuvre par Altitude Infrastructure, un opérateur spécialisé dans le développement de réseaux de télécommunications alternatifs, ce projet a pour but de démontrer la faisabilité technique et économique d’un déploiement de la fibre optique en zone rurale.

La France a-t-elle décidé de rattraper son retard dans le très haut débit ? En développant la fibre optique dans nos campagnes à commencer par la Lozère, une première étape vient d’être franchie. Dans le cadre du programme national « Très Haut Débit », le gouvernement a retenu le projet pilote proposé par Altitude Infrastructure, un opérateur qui développe des réseaux de télécommunications alternatifs.

village français en zone rural à la campagneCe projet qui prévoit de raccorder en fibre optique le village d’Aumont-Aubrac en Lozère a pour but de démontrer la faisabilité technique et économique du FTTH en zone rurale à partir d’une infrastructure existante. Pour raccorder l’ensemble des foyers, Altitude Infrastructure prévoit de déployer 11 km de fibre et 532 prises FTTH en 5 mois.

A travers ce projet, l’opérateur pourra montrer toutes les solutions innovantes mises en œuvre pour répondre aux problèmes du déploiement du très haut débit en zones rurales comme les micro tranchées, l’aérien sur appuis existants, la réutilisation des fourreaux et une architecture flexible en cohérence avec les RIP (Réseau d’Initiative Publique), des réseaux physiques construits par les différentes collectivités territoriales.

fibre optiqueDe plus, Altitude Infrastructure souhaite proposer un catalogue de services permettant de valider le modèle économique basé sur des offres passives et activées. Enfin, ce projet permettra de tester la compatibilité entre opérateurs d’infrastructures et FAI et d’évaluer la reproductivité de ce modèle sur d’autres territoires. Alors que seulement 420 000 abonnés sont raccordés en THD, la réussite de ce projet permettra certainement d’accélérer le déploiement de la fibre optique et de réduire la fracture numérique.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus