A 10:42 dans Fibre optique, Orange

Fibre optique : Orange et Free se mettent d’accord

26
JUIL
2013
Partager cette actu sur :

Accord poignée de mainsC’est une bonne nouvelle pour le déploiement de la fibre optique. Six ans après la plainte de Free contre Orange. Les deux opérateurs sont parvenus à un accord sur le contentieux portant sur les conditions d’accès aux infrastructures de génie civil de l’opérateur historique. Free va pouvoir accélérer le déploiement de son réseau FTTH.

Orange et Free semblent vivre une véritable lune miel. Après avoir permis au trublion de l’Internet de lancer son offre mobile grâce à un accord d’itinérance, Orange a signé un accord sur l’utilisation de ses infrastructures de génie civil.

En 2007, Free avait porté plainte devant l’Autorité e la Concurrence car l’opérateur historique lui refusait l’accès à ses fourreaux pour déployer son propre réseau de fibre optique au prétexte que celle utilisée par Free prenait trop de place.

Fourreau fibre optiqueOr, comme le rappel L’Autorité de la Concurrence, l’accès aux infrastructures de génie civil d’Orange est déterminant dans le déploiement de la fibre optique. Il permet d’éviter les coûts liés au creusement de tranché et permet un gain de temps significatif. Enfin, Orange possède 350 000 km d’artères de génie civil.

Après six ans de procédures, les deux opérateurs sont parvenus à s’entendre et ont signé un accord qui facilitera le déploiement du très haut débit pour plus de 510 000 logement dans 20 villes (Rouen, Tours, Clermont-Ferrand, Le Blanc Mesnil, Villeneuve le Roi, Villemomble, Saint Martin d’Hères, Livry Gargan, Thiais, Champs-sur-Marne, Rillieux-la-Pape, Ecully, Marly le Roi, Vélizy, Vaulx-en-Velin, Saint-Ouen, la Courneuve, Epinay-sur-Seine, Chennevières-sur-Marne et Ris-Orangis.)

Les autres opérateurs sont concernés. L’Autorité de la Concurrence précise que cet accord « fera l’objet d’une déclinaison commerciale par Orange auprès de l’ensemble des opérateurs tiers. » Enfin, Orange facilite le déploiement de la fibre avec de nouvelles conditions techniques. Désormais, l’opérateur historique propose une architecture unique leur permettant de se raccorder à des points de mutualisation desservant au moins 300 logements, indépendamment de savoir si ces logements se situent en poche de haute densité ou en poche de basse densité. Enfin, Orange à aussi fait évoluer les conditions financières de l’accès à la partie terminale du réseau.

Cette accord devrait permettre à la fibre optique de faire un bond en avant d’autant plus que les Français commencent à plébisciter les très haut débit. Orange a annoncé le doublement de ses abonnés FTTH en un an avec 239 000 clients fibre.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus