A 9:20 dans Fibre optique, Mobile

La FIRIP se félicite de l’élection d’Emmanuel Macron

Par
11
MAI
2017
Partager cette actu sur :

Dans un bref communiqué, la FIRIP, première Fédération représentant l’ensemble des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique, salue et félicite Emmanuel Macron pour sa victoire aux élections présidentielles.

FacebookTwitter

La FIRIP fait le bilan de 2016 et interpelle les candidats à la présidentielle

De par son programme et sa précédente fonction de Ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron est pour la FIRIP « Une chance pour le développement numérique de la France ».

Comme le déclare Etienne Dugas, Président de la FIRIP : « Monsieur Macron connaît parfaitement les enjeux de l'aménagement et du développement numérique en France. En signant une convention de partenariat avec la FIRIP et l'ARF sur l'emploi et la formation en juin 2016, puis en adhérant à la charte du Club Numérique 2017 lors de la présentation de notre Observatoire annuel des RIP en mars dernier, il a démontré sa mobilisation et son engagement sur le sujet ».

Pour rappel, Emmanuel Macron a été un des premiers à signer la charte du Club Numérique 2017 présenté début mars. Il s'agissait de 11 propositions phares sur 5 thématiques concernant l'innovation, la Gouvernance Numérique, les infrastructures, les usages, plus la formation et l'enseignement.

La FIRIP, fer de lance du déploiement du numérique

Emmanuel MacronLa fédération a vu sa représentativité encore accrue dernièrement. Elle comptabilise désormais 180 membres, acteurs des télécoms, des télécoms et de l'écosystème numérique.

Consulté par l'ARCEP sur de nombreux sujets, la FIRIP espère bien peser et participer aux actions de la prochaine majorité.

Ceci, en particulier sur des sujets prioritaires comme :

  • L'état des lieux précis des zones AMII au 1er juillet 2017, pour établir un calendrier pour engager les acteurs à couvrir ces zones en THD.
  • L'absence de concurrence sur le marché télécoms des entreprises dans les zones denses ou AMII. Un sujet ravivé une fois encore par les plaintes de certains opérateurs envers Orange.
  • La poursuite de la construction et du financement d'une offre de formation afin de satisfaire les 40.000 postes nécessaires. Des besoins des industriels estimés à 23.000 reconversions professionnelles + 17.000 créations de postes d'ici 2022.
  • L'obtention d'une ou plusieurs bandes de fréquences (2.6 et 3.5GHz) dédiées à l'aménagement numérique des territoires en technologie LTE (4G fixe ou 5G). Ceci afin d'offrir rapidement une solution très haut débit dans les territoires où le déploiement de la fibre optique n'est pas programmé.
  • La mise en place d'une démarche collective style French Tech mais sur les infrastructures. L'idée est d'exporter ce french model des RIP  et l'ensemble du savoir-faire de l'équipe de France du THD.
  • Et surtout, le financement du Plan France THD et son élargissement, pour une couverture à 100% en THD  de tous les territoires.

D'ailleurs, la FIRIP organise le 16 mai prochain, une conférence sur le financement des Réseaux d’Initiative Publique. Ce sera en collaboration avec un cabinet d’avocats d’affaires renommé et des spécialistes du secteur. Un sujet crucial qui semble afficher un coût bien moindre qu'initialement prévu. Comme confirmé par les RIP ou la Caisse des Dépôts, le montant des subventions publiques devrait être plus faible. De l'ordre de 5 milliards d'euros, au lieu des 6,5 Mds € annoncés au lancement du Plan France THD.

Observatoire des RIP

La FIRIP pour n projet numérique européen

«  Nous avons pleinement confiance dans l'équipe d'Emmanuel Macron et nous souhaitons l'accompagner pour que ce quinquennat voit, non seulement se finaliser le Plan France Très Haut Débit mais aussi, qu'il prépare la France à s'inscrire dans l'objectif de la Commission Européenne de rentrer dans la Gigabit Society avec pour chaque foyer en 2025 au moins 100 Mbit/s » conclut Étienne Dugas.

La FIRIP est membre fondateur d’ELFAEuropean Local Fibre Alliance »). Ce groupement réunit  les associations des différents états membres, qui fédèrent les opérateurs alternatifs à l’origine de la création de boucles locales optiques publiques et privées de nouvelle génération (INCA, Dansk Energi, Breko…). A ce titre, la FIRIP est aussi directement impliquée dans les enjeux européens liés à la réglementation sectorielle.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus