A 9:30 dans Orange

Orange : le projet de Stéphane Richard sur 5 ans

31
MAR
2010
Partager cette actu sur :

Stéphane RichardLe nouveau directeur général de France Télécom, Stéphane Richard (photo ci-contre), qui assure depuis le 1er mars une partie des fonctions de Didier Lombard, désormais président non exécutif du groupe, a dévoilé 5 points de son plan d’action quinquennal aux 500 top managers d’Orange.

Alors que le Figaro annonce que le dernier conseil d’administration de France Télécom a réduit de moitié la rémunération globale de Didier Lombard, passé du poste de PDG à celui de président non exécutif depuis le 1er mars, Stéphane Richard, nouveau directeur général du groupe de télécommunications, a esquissé vendredi dernier les grandes lignes des 5 années à venir.

Le nouveau DG veut qu’Orange véhicule l’image d’ « un opérateur populaire » et d’ « une entreprise universelle » qui doit « apporter l’offre de services la plus riche, la plus large, au plus grand nombre », révèle le quotidien économique La Tribune.

Orange SportEn l’occurrence, sur la question des contenus, qui a beaucoup préoccupé l’Autorité de la concurrence et le gouvernement, notamment à cause du système de double exclusivité mis en place par l’opérateur, Orange pourrait changer de stratégie. Le groupe pourrait ainsi se tourner vers « une notion d’agrégation de contenus plutôt que de production ou d’édition propre de contenus ». Les lignes pourraient donc bouger autour d’Orange Sport et d’Orange Cinéma Séries.

En outre, Stéphane Richard souhaite mettre l’accent sur les activités internationales du groupe en doublant celles-ci dans les pays émergents en 5 ans, voire plus rapidement encore.

Enfin, autre grand précepte cher au directeur général, France Télécom doit devenir une entreprise éco-responsable.

Partant de ces idées générales, Stéphane Richard a dessiné le contour de 5 plans d’action pour Orange jusqu’en 2015 :

  • Mettre les salariés au coeur de l’entreprise, travail indispensable après la vague de suicides qu’a connu le groupe en France ces derniers mois,

    iPhone Orange

  • Assurer la montée en débit des réseaux fixes et mobiles en Europe. Pour cela, l’opérateur mise sur la fibre optique – et devrait débourser en France 2 milliards d’euros sur 5 ans – mais également sur la 3G+, d’où son intérêt manifeste pour les bandes restantes de la quatrième licence mobile, en attendant l’arrivée de la technologie LTE sur laquelle s’appuiera la 4G. Orange devrait aussi moderniser le coeur de ses infrastrucutres réseau afin de préparer le développement du cloud computing,
  • Améliorer l’expérience client en deux points : tout d’abord en misant sur la simplicité et la fiabilité des services et des produits,
  • Et en atteignant l’excellence dans la relation client,
  • Enfin, faire émerger de nouveaux services dans les coeurs de métiers du groupe de télécommunications mais également dans des activités « adjacentes » telles que le divertissement, l’audience sur Internet ou encore la santé.

A présent les 500 top managers doivent plancher sur ces lignes directrices, le projet finalisé devant être dévoilé en juillet prochain.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus