A 12:12 dans Câble, Fibre optique, Free

Free attaque la « fausse fibre » de Numericable/SFR

3
NOV
2015
Partager cette actu sur :

D’après les informations de l’Express, Free a attaqué Numericable cet été pour publicité mensongère. Pour Free, l’emploi du terme « fibre » pour désigner le FTTLA est trompeur.

FacebookTwitter

Two ends of coaxial cable with wires exposed

Free relance le débat faisant rage autour de la "fausse fibre" de Numericable/SFR. En effet, ce dernier emploie le terme "fibre" dans ses publicités pour parler de ses offres très haut débit utilisant la technologie FTTLA. Depuis de nombreuses années, l'appellation utilisée par Numericable/SFR pour qualifier cette technologie fait polémique. Jugeant ce terme trompeur, Free a ainsi porté plainte cet été  contre le câblo-opérateur selon les informations relayées par l'Express.

En début d'année, Free accompagné d'Orange avaient déjà porté plainte contre SFR-Numericable devant l'Autorité de la Concurrence. Il y a un mois, c'est l'ARCEP qui prenait alors part au débat. Le régulateur faisait connaître son souhait d'établir une distinction entre le câble coaxial et la fibre optique jusqu'à l'abonné. « Je m’interroge sur le fait que certains opérateurs puissent utiliser le mot de fibre optique de manière très libre, sans qu’il y ait de règles du jeu claires qui soient posées », expliquait le président de l'ARCEP avant d’ajouter : « A l’Arcep, nous avons fait le choix de ne plus utiliser le terme de fibre coaxiale. Nous préférons l’expression câble coaxial ». « Je ne dis pas telle technique est bonne ou mauvaise. Il existe des services de très bonne qualité qui sont fournis sur toutes ces technologies de très haut débit, reconnaît Sébastien Soriano. Le point c’est de parler d’une technologie, la fibre optique. Les mots ont un sens ».

Pour rappel, Free raccorde ses abonnés en FTTH, c'est-à-dire que la liaison entre l'appartement et le nœud de raccordement optique n'est constituée que de fibre optique. Numericable/SFR quant à lui utilise le FTTLA ou FTTB : en d'autres termes, il tire la fibre au plus près de l'immeuble, le logement est ensuite raccordé via un câble coaxial. Si les performances sur le débit descendant sont similaires en FTTLA et FTTH, en revanche le débit montant est limité à 40 Mb/s en FTTLA.

Free et Numericable/SFR n'ont pour le moment pas commenté l'affaire précise l'Express.

Source : L'Express
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus