A 9:49 dans Internet, Marques

Free confirme ses objectifs pour 2008 grâce à de bons résultats

28
AOÛ
2008
Partager cette actu sur :

logo iliadIliad présente un bon premier semestre 2008 et enregistre des chiffres en phase avec les objectifs fixés.

Si le rachat d’Alice devrait changer quelque peu la configuration du PIF (Paysage Internet Français) et la situation d’Iliad, la maison-mère de Free présente aujourd’hui une progression en phase avec ce qui était prévu. Au 30 juin 2008, le chiffre d’affaires s’établit à 692,2 millions d’euros (hausse de 20,6 % par rapport à juin 2007).

logo freeAutre indicateur de la bonne santé de l’opérateur, l’excédent brut d’exploitation progresse de 24,4 % et avoisine les 260 millions d’euros. Concernant les chiffres liés à l’activité ADSL, Free annonce une augmentation du parc d’abonnés de 19 % et une hausse de l’ARPU haut débit de 1,3 € grâce à la bonne santé des services à valeur ajoutée de la Freebox. Le cash flow s’élève à 74,7 millions d’euros pour ces six premiers mois.

Le résultat net de la société est évalué à 82,9 millions d’euros pour ce semestre (hausse de 27,5 %) et permet à Iliad de maintenir le cap fixé pour cette année :

Freebox

  • Totaliser 3,25 millions d’abonnés (hors Alice) à la fin 2008 (5 millions avec Alice pour la fin 2011)
  • Atteindre le seuil de 84 % d’abonnés dégroupés (hors Alice) à la fin de cette année
  • Dégager un cash flow supérieur à 100 millions d’euros (hors Alice)
  • Assurer la couverture horizontale de 70 % de Paris en FTTH pour le deuxième semestre 2009

Seul au mondeSi les résultats sont encourageants pour Free, l’investissement dans la fibre optique reste faible (32 millions d’euros pour ce semestre). Le cap de 2008 devrait être franchi sans encombres grâce à une politique de recrutements active et à un chiffre d’affaires par abonné satisfaisant mais l’année 2009 risque d’être plus difficile. Orange et Vivendi (SFR-Canal +) se livrant une guerre comme s’ils étaient seuls au monde, Free devra redoubler d’efforts pour rester visible au milieu de cette lutte sans pitié.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus