A 14:08 dans Orange

Itinérance : 70% du trafic de Free mobile passe par Orange

20
JUIN
2014
Partager cette actu sur :

logo freeEn mars 2011, Free a conclu un accord avec Orange lui permettant l’itinérance sur son réseau 3G. En contrepartie, le quatrième opérateur s’engageait à couvrir 90% de la population d’ici 2018. A quatre ans de la fin de cet accord, il semblerait que Free soit en difficulté.

Il y a trois ans, Free et Orange ont signé un accord d’itinérance 3G : en d’autres termes, les abonnés Free Mobile peuvent utiliser le réseau d’Orange quand il n’y a pas d’antennes. Cette solution n’étant que transitoire, Free s’est engagé à déployer son propre réseau mobile en parallèle. Son objectif est de couvrir 75% de la population en 2015 et 90% en 2018, date de fin de son accord avec Orange.

Un déploiement controversé

Depuis 2011, le déploiement du réseau mobile de Free avance, mais certains doutes subsistent. Début 2014, Bouygues Telecom et Arnaud Montebourg fustigeaient l’accord d’itinérance entre Orange et Free, craignant que cette collaboration ne pousse pas Free à investir dans son propre réseau. Maxime Lombardini, le bras droit de Xavier Niel, se voulait rassurant et affirmait qu’il respecterait le deuxième jalon règlementaire du déploiement 3G avec 4 500 sites en service début 2015.

Toutefois, au 1er juin 2014, l’Agence Nationale des Fréquences recensait seulement 3 026 antennes 3G en service. Le quatrième opérateur devra donc activer près de 1 500 antennes en six mois pour tenir sa promesse.

Free sous pression

Logo de l'ARCEPPréférant prévenir que guérir, l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) a d’ailleurs récemment ouvert une enquête sur Free. Le gendarme des télécoms veut s’assurer que l’opérateur met bien tout en œuvre pour déployer son réseau.

Nouveau coup dur pour Free

D’après les informations relayées par l’Hebdo Bourse Plus, 70% du trafic de l’opérateur passerait encore par le réseau 3G d’Orange au premier trimestre 2014. En d’autres termes, 70% des abonnés Free bénéficieraient de la 2G et de la 3G grâce à Orange. Le pourcentage de trafic n’est pas lié à la couverture fournie par l’opérateur, toutefois cette information vient souligner le fait que Free Mobile a encore une forte dépendance avec le réseau d’Orange.

Cette itinérance a un coût important pour Free. Toujours d’après l’Hebdo Bourse Plus, Iliad a dépensé 160 millions d’euros pour cette itinérance au premier trimestre 2014. Le rachat de Bouygues Telecom pourrait lui permettre de s’épargner de telles sommes et de renforcer son réseau mobile. Toutefois, cette hypothèse n’est pas à l’ordre du jour, Bouygues Telecom se montrant plus déterminé que jamais à remonter la pente.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus