A 10:08 dans SFR

Free attaque SFR pour un tweet

29
JUIL
2014
Partager cette actu sur :

Logo de Free MobileXavier Niel entend bien défendre son réseau mobile et ne compte pas tolérer de propos injurieux de la part de ses concurrents. Aussi, Free vient de déposer une plainte contre le directeur de l’information de SFR pour injure publique envers un particulier suite à un tweet publié en novembre dernier.

FacebookTwitter

Il y a quelques mois, la question de la mutualisation des réseaux mobiles des quatre opérateurs a animé l’actualité des télécoms. Bouygues Telecom et SFR prévoyaient en effet de mutualiser leur réseau. Free, craignant une « concentration du marché », avait fait part de sa volonté de ne pas être exclu des négociations dans un courrier envoyé à Bouygues Telecom, sans oublier de mettre l’ARCEP en copie. « Un accord entre deux des trois opérateurs de réseaux mobiles historiques qui ne prévoirait pas l’accueil du quatrième opérateur nous semblerait être un facteur de déstabilisation majeur » déclarait Maxime Lombardini, patron d’Iliad, dans cette fameuse missive. Suite à cet événement, le directeur de communication de SFR avait raillé le quatrième opérateur en publiant un tweet sur son compte personnel :

Ces noms d’oiseau n’ont pas plu au dénonciateur des pigeons qui vient ainsi de porter plainte contre Nicolas Chatin pour injure publique envers un particulier. Le directeur de l’information mis en examen n’a pas tardé à manifester son mécontentement sur Twitter : Bien qu’il s’agisse du compte personnel de Nicolas Chatin, ce dernier sera toutefois défendu par un avocat de SFR. A noter qu’en 2010, Bouygues Telecom avait été condamné à verser 1€ de dommages et intérêts pour avoir également comparé le quatrième opérateur à un coucou : « Déployer un réseau 3G pour un milliard d’euros, comme l’affirme Free, me paraît impossible, sauf à faire le coucou sur le réseau des opérateurs en place ».

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus