Free est-il l’ennemi mobile numéro 1 ?

16
MAI
2012
Partager cette actu sur :

Logo de Free MobileTous les opérateurs ont vu leur parc d’abonnés diminuer au cours du premier trimestre. L’arrivée de Free Mobile a quelque peu perturbé l’équilibre des trois acteurs en place. L’effet est-il passager ou s’inscrit-il dans un véritable mouvement de fond ?

En débarquant sur le marché de la téléphonie mobile, Free n’a pas ménagé ses concurrents. Lors du show de présentation, Xavier Niel a égratigné les trois opérateurs en place sans prendre de gants. Les offres proposées par le trublion de l’Internet ont également mis à mal l’équilibre du secteur.

Comme cela avait été prévu, de nombreux clients des opérateurs existants ont fui vers le nouvel entrant et ses offres alléchantes :

jeunes heureux avec leur smartphone téléphone happyLes départs sont donc significatifs mais ces changements d’opérateurs ne sont pas le phénomène le plus inquiétant pour les acteurs en place. Certains reviendront peut-être d’ici quelques mois, d’autres étaient en prépayé et n’étaient donc pas forcément des clients à fort potentiel au niveau de l’ARPU. L’important est justement la baisse des revenus par abonné qui va se profiler au fil des mois.

Les opérateurs ont été obligés de baisser leurs tarifs pour rester concurrentiels. Bouygues Telecom a sorti B&You afin de proposer des offres moins chères en rognant sur les coûts, Orange a fait de même avec Sosh. SFR n’a pas succombé à la tentation de créer une nouvelle marque mais a simplement lancé Red, une gamme de forfaits uniquement disponibles en ligne au sein de son catalogue.

Dès lors, la question n’est pas seulement de savoir combien d’abonnés quittent les rangs en quelques semaines mais d’arriver à ne pas trop grignoter le chiffre d’affaires apporté par les clients qui restent. Vu la politique engagée par Free Mobile sur le secteur, le nouvel entrant s’adresse surtout aux clients qui sont prêts à sacrifier un peu de confort de services pour diminuer sa facture.

cartes de pokerL’arrivée de Free a le mérite de relancer la machine à innovations du côté du mobile. Les initiatives de Sosh ou de B&You permettent aux opérateurs en place d’avoir du répondant tout en conservant un catalogue plus haut de gamme. Orange, SFR et Bouygues Telecom ont sous-estimé les capacités de Free à venir troubler le jeu, il ne faut pas non plus sous-estimer les capacités de ces opérateurs à redistribuer les cartes.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus