A 17:59 dans Free

Free Mobile confiant pour un accord d’itinérance 3G

13
SEP
2010
Partager cette actu sur :

Logo Free MobileL’un des problèmes qui risquent de se poser pour Free Mobile lors de son arrivée sur le marché est l’itinérance 3G. En effet, la licence mobile obtenue par l’opérateur prévoit un accord pour la 2G mais pas pour la 3G. Les autres opérateurs ont fait la sourde oreille quant à la négociation d’un accord supplémentaire mais les choses pourraient changer.

Depuis plusieurs mois, Free Mobile rencontre des difficultés dans ses négociations avec les opérateurs en vue d’établir un accord d’itinérance pour la 3G. La licence attribuée à Free Mobile, filiale d’Iliad, comprend un droit à l’itinérance 2G mais le voit privé de ce droit en ce qui concerne les réseaux de troisième génération.

Antenne relais téléphonie mobileLes opérateurs existants ont refusé de négocier la location de leur infrastructure 3G avec Free Mobile. Franck Esser, PDG de SFR, a notamment déclaré : « Il a choisi de devenir un opérateur de réseau. Cela implique une obligation de déploiement d’infrastructures. C’est un métier. » Le bras de fer a continué jusqu’à Bruxelles où Orange, SFR et Bouygues Telecom avaient déposé plainte pour protester contre le montant de la licence accordée à Free qui, selon eux, était trop bas. La Commission européenne a toutefois rejeté la plainte.

Malgré ces luttes acharnées, Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad, s’est déclaré « assez optimiste » en ce qui concerne la création d’un accord d’itinérance 3G avec l’un des opérateurs. Les négociations commerciales pourraient donc aboutir mais la voie contentieuse n’est pas exclue.

L’ARCEP a également évoqué le sujet lors de sa conférence de presse de rentrée. Jean-Ludovic Silicani, président de l’Autorité, a déclaré : « En cas de blocage durable, il appartiendra à Free de saisir soit le Conseil de la concurrence soit l’ARCEP par ce comportement individuel d’un opérateur ou collectif. » Et d’ajouter : « Nous sommes compétents pour traiter de ce sujet. C’est recevable. Après, il faudra voir les arguments factuels et juridiques mis en avant par les différentes parties. »

Mobile casquetteFree Mobile dispose donc de plusieurs leviers pour parvenir à obtenir un accord d’itinérance 3G. Il reste toutefois à savoir si les arguments économiques seront suffisants ou si les autorités devront mettre leur nez dans le dossier.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus