A 9:41 dans Fibre optique

FTTH : une charte pour dynamiser le déploiement à Paris

11
DEC
2009
Partager cette actu sur :

fibre optiqueParis se dote d’une charte pour favoriser le développement des accès très haut débit dans les logements. Ce projet de la municipalité a notamment pour but d’accélérer le déploiement vertical de la fibre optique.

La généralisation des accès très haut débit est-elle proche ? C’est en tout cas le but fixé par la Ville de Paris. La mairie vient d’élaborer une charte en vue de mieux encadrer le déploiement de la fibre optique dans les logements parisiens. En effet, si le déploiement horizontal de la fibre semble bien avancer, le raccordement des logements s’avère plus problématique.

Sobrement baptisée « convention portant sur l’installation, la gestion, l’entretien et le remplacement de lignes de communications électroniques à très haut débit en fibre optique », cette charte devrait faciliter les relations entre bailleurs (publics ou privés) et opérateurs.

FTTH Fibre optiqueEn effet, les bailleurs et syndics de copropriété sont encore frileux au sujet du raccordement des logements pour des raisons pratiques : modalités d’accès au bâtiment, délais à respecter, responsabilité des travaux…. Les hésitations sont donc nombreuses avant de laisser la fibre pénétrer un immeuble.

Du côté des opérateurs, on assure que la fibre optique gagne du terrain au niveau horizontal, c’est à dire, jusqu’au pied des immeubles. Iliad table sur une couverture de 70 % de la capitale à la fin de l’année tandis que SFR déclare arriver à 80 %. Le déploiement horizontal a été facilité grâce à l’utilisation du réseau d’égoûts mais une fois arrivé au pied de l’immeuble c’est une autre histoire : moins de 50 000 logements sont connectés en FTTH.

Cette charte tend donc à régler ces questions en clarifiant le rôle de chacun. Bailleurs et opérateurs soutiennent ce texte qui devrait permettre de déployer rapidement la fibre optique dans les logements parisiens, très demandeurs d’accès très haut débit.

Fibre optique
Le texte devrait être soumis au Conseil de Paris dès la semaine prochaine. Il faudra toutefois attendre les recommandations de l’ARCEP, notamment en matière de tarification de la location de l’infrastructure de l’opérateur d’immeuble, pour que la charte soit pleinement fonctionnelle.

Grâce à cette charte, qui pourrait rapidement être adoptée par l’ensemble des bailleurs, la Ville de Paris espère rendre la totalité des logements parisiens éligibles au FTTH en quatre ans. Jean Louis Missika, adjoint au maire de Paris chargé de l’innovation, mise beaucoup sur ce projet pour le développement de la ville. L’ancien vice-président d’Iliad déclarait déjà en 2008 à propos du secteur de l’Internet et des télécoms : « J’ai le sentiment très fort que la capacité qu’aura Paris de rester une ville de niveau mondial dépendra de sa capacité à être présente sur ces nouveaux marchés ». Le rendez-vous est donc pris pour 2014.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus