A 9:29 dans Google, Internet, Marques

Google Instant ou la prophétie d’Eric Schmidt réalisée

9
SEP
2010
Partager cette actu sur :

Google Instant DegroupNewsGoogle vient de dévoiler une nouvelle fonction de son moteur de recherche : Google Instant, qui permet d’afficher des résultats dès la première lettre saisie, qui s’adaptent ensuite en fonction des autres lettres. Mais avons-nous vraiment besoin que la firme de Mountain View cherche à ce point à devancer nos attentes ?

Marissa Mayer, qui supervise l’activité moteur de recherche de Google, le répète à l’envi : Google Instant, c’est « la recherche à la vitesse de la pensée ». Celle-ci précise même : « Goolge Instant comprend vos questions et vous propose des réponses au moment où vous tapez. […] En fait, nous prédisons la recherche que vous être probablement en train de lancer et vous fournissons des résultat. Il y a un élément de voyance ».

En réalité, le moteur de recherche s’appuierait en partie sur l’historique de navigation du browser afin de faire ses propositions à l’internaute.

Selon la firme de Mountain View, dont le soutien inconditionnel aux théories productivistes ne fait désormais plus aucun doute, cette nouvelle fonction permettrait d’économiser 2 à 5 secondes par recherche, soit « un total de 11 heures de consultation économisées dans le monde chaque seconde » précise l’entreprise californienne, bien que la pertinence d’une telle donnée nous échappe complètement.

Boule de cristal
Néanmoins, l’idée sur laquelle repose Google Instant, ce petit côté Madame Irma, nous rappelle les paroles d’Eric Schmidt qui déclarait il y a peu au Wall Street Journal que l’avenir de la recherche sur le net, ce n’était plus ce que les gens allaient demander à Google mais ce que Google allait leur conseiller de faire.

Avec le recul, il apparaît donc que ces déclarations n’étaient pas des paroles en l’air, les divagations d’un gourou démiurgique ou l’évocation d’un futur lointain mais l’annonce larvée de Google Instant, en avant-première.

Proposition indécente Demy MooreCette nouvelle fonction est d’ores et déjà disponible en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie, aux États-Unis, au Royaume Uni et en Russie pour les internautes effectuant une recherche en étant connecté à leur compte Google et utilisant les navigateurs Chrome version 5/6, Firefox version 3, Safari version 5 pour Mac et Internet Explorer version 8. Elle peut néanmoins être désactivée.

En outre, la firme de Mountain View promet que Google Instant est bloqué dès lors que la recherche revêt un caractère sexuel, violent ou raciste.

Enfin, le géant américain tente de rassurer certains annonceurs grincheux qui se demandent si les outils d’optimisation seront toujours aussi performants. Sur ce point, Google tirant la grande majorité de ses revenus de la publicité, il y a fort à parier que tout a été prévu.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus