A 17:01 dans Google, Internet, Marques

L’accord entre Google et les éditeurs américains est mis à mal

23
MAR
2011
Partager cette actu sur :

Sony Reader DailyL’accord qu’avait conclu Google avec les éditeurs américains afin de se constituer un fonds d’ouvrages numériques à exploiter, aussi bien sur Google Books que sur la plateforme payante Google eBooks a été jugé trop favorable à la firme de Mountain View qui va devoir revoir les termes du contrat.

Alors que la question du prix du livre numérique divise les parlementaires français, l’entreprise de numérisation conclue entre Google et les éditeurs américains vacille sous la pression d’un juge new-yorkais.

Celui-ci voit en effet d’un mauvais œil cet accord qui octroie 37 % des revenus à Google et demande à la firme de Mountain View de faire une nouvelle proposition. Ce contre-temps judiciaire devrait avoir des répercussions jusque dans l’Hexagone.

Le Salon du Livre de Paris qui vient de s’achever a été fortement marqué par la question du livre numérique et le sujet préoccupe les éditeurs français. Si Hachette a conclu un accord avec le géant américain, d’autres se montrent plus réticents.

utilisateur d'une liseuse ou d'un ipad dans le metroDe leur côté, les bibliothèques sont également hésitantes. Ainsi, la BNF, qui n’envisage que difficilement de collaborer avec Google pour la numérisation de ses fonds, vient de signer un partenariat avec Microsoft autour de l’indexation d’une partie des ouvrages de Gallica dans les résultats du moteur de recherche Bing.

La généralisation des ventes de livres numériques, principalement aux Etats-Unis pour l’instant, que la multiplication des tablettes tactiles pourrait accélérer, devrait cependant contraindre l’industrie du livre à s’interroger sur son modèle économique.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus