A 16:59 dans Google, Internet, Marques

Google tente de satisfaire les exigences de l’UE

9
SEP
2008
Partager cette actu sur :

Logo GoogleFace à l’inquiétude des instances de protection européennes, Google tente de prouver sa bonne foi en réduisant de moitié la durée d’archivage des données personnelles saisies par les internautes sur son moteur de recherche.

Peter Fleischer, chargé de la gestion des données personnelles chez Google, a annoncé le 8 septembre, sur le blog officiel de la firme de Mountain View, que l’entreprise allait reduire le temps de conservation des données personnelles des utilisateurs de son moteur de recherche.

Google GirlL’année dernière déjà, Google s’était engagé à ne conserver les données personnelles de ses utilisateurs que durant une période de 18 à 24 mois et devenait du même coup le premier moteur de recherche à restreindre le temps de conservation de telles données. Cependant, la mesure n’avait pas suffi à apaiser les craintes de l’Union européenne.

Ainsi, la firme californienne s’engage à présent à rendre anonymes les données personnelles au bout de 9 mois et devient du même coup le moteur de recherche qui conserve le moins longtemps les informations privées concernant ses utilisateurs. En effet, Microsoft les conserve durant 18 mois et Yahoo durant 13 mois.

De même, les données transmises par Google Suggest, une aide à la recherche qui mémorise les demandes des utilisateurs, seront purgées au bout de 24 heures.

CadenasNéanmoins, Google met en garde contre les implications techniques qu’engendrent inévitablement la réduction du temps de rétention des informations. En effet, ces données, riches en renseignements, permettent à la firme d’améliorer les services qu’elle propose et celle-ci craint un ralentissement du point de vue de l’innovation.

Avec de tels engagements, Google tente de rétablir un lien de confiance avec les autorités de contrôle et avec les internautes. Car, bien que les données privées soient sans doute nécessaires à l’innovation et à l’amélioration des services, elles représentent également une source de revenus importante pour la firme californienne, permettant aux annonceurs de cibler les attentes de consommateurs au plus près. Et de cela, Google ne dit pas un mot.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus