A 9:43 dans Musique, Vidéos

Google Music à l’assaut d’iTunes

11
MAI
2011
Partager cette actu sur :

google musicMalgré l’absence d’accord des majors du disque, Google a lancé au Etats-Unis sa plateforme de musique en streaming. Pour le moment en phase de test, Google Music Beta permet de stocker dans un espace virtuel jusqu’à 20 000 morceaux et d’y accéder depuis n’importe quel terminal : PC, smartphone ou tablette sous Android.

Après un premier test en interne avec ses employés, Google a lancé son service de musique en streaming. Baptisé Google Music Beta, cette plateforme de téléchargement passe par une deuxième phase expérimentale. Les internautes américains peuvent accéder à ce service sur invitation.

Nexus S 140x140Cette plateforme permet de stocker sur Internet dans un espace virtuel privé jusqu’à 20 000 morceaux qu’il est ensuite possible de télécharger ou d’écouter en streaming depuis n’importe quel terminal, PC, smartphone ou tablette Android. Toutefois, elle ne permet pas de copier ni d’échanger des morceaux. Ce service est gratuit pour le moment.

Google rencontre les mêmes difficultés qu’Amazon avec ses services similaires Cloud Player et Cloud Drive. Les majors du disques s’opposent à ce type de service mais Google a préféré outrepasser leurs réticences en s’arrangeant avec la loi. « Nous voulons travailler avec l’industrie musicale. Malheureusement, certains labels ne sont pas raisonnables dans leurs demandes.» explique Jamie Rosenberg, directeur des contenus multimédias d’Android et justifie la légalité de son service en le comparant un service de sauvegarde en ligne.

Logo iTunes 2010« Cela revient au même qu’une sauvegarde en ligne ou un transfert sur un baladeur numérique. ». Ainsi faute d’accord, Google n’a donc pas le droit de vendre de musique, mais en cas de partenariat avec Spotify Google Music deviendrait un redoutable concurrent d’iTunes.

Face à la l’émergence de redoutables concurrents comme Deezer, Spotify, Sony, Amazon et aujourd’hui Google, Apple travaillerait sur un service similaire de stockage virtuel. Il pourrait lancer une offre globale au mois de juin.

Si ce service n’a rien de révolutionnaire puisqu’il existe déjà, il renforcera la position des terminaux Android et fera peut-être décoller les ventes de tablettes tournant avec l’OS mobile de Google. D’après Google, 400 000 appareils sous Android se vendent chaque jour dans le monde et 100 millions sont déjà en circulation.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus