A 9:40 dans Apple, Google, Internet

Google riposte à Apple avec One Pass

17
FEV
2011
Partager cette actu sur :

Google One PassLa lutte entre Apple et Google pour devenir l’acteur incontournable de l’économie numérique repart de plus belle. Après les duels annoncés entre Android et iOS, entre Apple TV et Google TV, les deux firmes s’attaquent maintenant aux solutions de commerce en ligne à destination des éditeurs de contenus. Si la solution proposée par Apple a suscité quelques craintes, celle présentée par Google pourrait justement attirer les déçus de la firme à la pomme.

Entre Apple et Google, la rivalité s’intensifie. Les deux firmes multiplient les terrains concurrentiels. Après les smartphones et les services de télévision connectée, Google et Apple se lancent dans la création de plateformes d’abonnement à des contenus et des services en ligne.

Logo de Google One PassGoogle vient de présenter One Pass, une solution de paiement destinée aux producteurs de contenu en ligne, notamment aux éditeurs de presse. Ce système permettra aux utilisateurs de souscrire à des abonnements, d’acheter des articles à l’unité et ce, depuis un site web ou une application mobile. En échange de la mise à disposition de cette solution, Google prend une commission de 10 % sur les transactions effectuées avec One Pass.

Cette annonce fait suite à celle d’Apple qui a également ouvert un service d’abonnement pour la presse sur l’App Store. La commission de la firme à la pomme est plus élevée puisqu’Apple réclame 30 % des transactions effectuées sur l’App Store au titre de rapporteur d’affaires. En France, ce montant a fait grincer les dents de la Geste (Groupement des Editeurs de Services en Ligne) et du SPQN (Syndicat de la Presse Quotidienne Nationale).

Lire journalEn étant moins gourmand, Google risque d’attirer les déçus du système mis en place par Apple, jugé trop fermé par de nombreux acteurs. Le Nouvel Observateur, membre du GIE E-Presse Premium, est d’ailleurs le premier partenaire de Google One Pass en France. Les autres grands noms de la presse ne devraient certainement pas tarder à suivre.

FacebookTwitter

FacebookTwitter
A 11:33 dans Presse

Google prépare un kiosque à journaux numérique

4
JAN
2011
Partager cette actu sur :

logo googleL’ogre Google continue d’avaler les médias les uns après les autres. Après la télévision et la vente de livres en ligne, le groupe américain s’intéresse de très près la presse. Google serait en discussion avec des éditeurs américains pour lancer un kiosque numérique pour les terminaux mobiles tournant sous Android. Pour être sûr de couper l’herbe sous le pied d’Apple, il leur proposerait des conditions bien plus avantageuse qu’iTunes, la boutique en ligne d’Apple.

Après les livres, Google veut nous vendre nos journaux et nos magazines. Au moment où les tablettes tactiles sous Android devraient envahir le marché et où les smartphones Android se taillent la part du lion, le géant américain prépare le lancement d’un kiosque à journaux numérique dédié à son OS mobile.

Selon le Wall Street Journal, la firme de Mountain View serait en pourparlers avec plusieurs groupes de presse dont Time (groupe Time Warner), Condé Nast et Hearst pour la mise au point de cette plateforme de distribution de contenu numérique. Selon les personnes bien informées sur ce dossier, Google serait moins gourmand qu’Apple et proposerait aux éditeurs une commission inférieure au 30 % qu’Apple prélève pour chaque vente effectuée sur iTunes, sa boutique en ligne dédiée aux iPhone, iPod et iPad.

De plus, toujours aussi à l’aise avec les données personnelles des internautes, le moteur de recherche proposerait aux éditeurs de leur donner des informations concernant leurs lecteurs afin de mieux peaufiner leur marketing.

logo AppleDans le même temps, Apple est en train d’opérer plusieurs modifications dans sa politique commerciale afin de mieux satisfaire les éditeurs. Parmi les futurs changements, la firme de Cuppertino faciliterait la possibilité de vendre des abonnements sur iTunes (actuellement il est impossible de s’abonner à un magazine), ce qui permettrait aux éditeurs de pouvoir pratiquer des réductions pour les engagements de longue durée. Enfin, Apple devrait aussi partager plus d’informations sur ses clients et permettre ainsi aux éditeurs d’affiner leurs offres. Toutefois, certains éditeurs demeurent méfiants vis-à-vis de cette initaitive car ils pensent que peu de consommateurs accepteront qu’Apple transmette ces données.

Enfin Apple et Google ne sont pas les seuls à vouloir séduire les éditeurs avec leurs terminaux mobiles. Amazon aussi a commencé à autoriser ses clients à pouvoir lire les périodiques disponibles sur le Kindle, sa liseuse électronique, sur des appareils Android, leur donnant ainsi accès à la couleur. L’autre grand nom de l’édition, Barnes & Noble a aussi commencé à vendre des magazine numériques et des abonnements aux journaux pour son reader, le Nook.

kiosque à journauxEn France, Relay, l’enseigne internationale de vente de presse de Lagardère, propose 500 titres sur son kiosque numérique et le site lekiosque.fr, une jeune entreprise indépendante créé en 2006, propose 450 titres et vient de lancer son application sur l’App Store d’Apple. Enfin la plateforme de téléchargement de musique Starzik vient de signer un accord avec Volumen, le distributeur du groupe La Martinière, qui lui permettra de vendre en ligne près de 60 000 livres.

Aucune date n’a été donnée pour le lancement de ce kiosque aux Etats-Unis. En attendant son arrivée en France, les internautes peuvent opter pour les kiosques français.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus