A 13:18 dans Internet

Hachette fait appel aux américains dans sa lutte contre le piratage des livres

16
DEC
2011
Partager cette actu sur :

Hachette Livre logoContrairement à l’industrie de la musique et du cinéma, l’édition n’attend pas après l’Hadopi pour lutter contre le piratage des livres. Hachette Livre a signé un acord avec une entreprise américaine pour lutter contre le piratage de ses oeuvres.

Le monde de l’édition mettrait-il en doute l’efficacité de l’Hadopi ? Hachette livre a annoncé avoir signé un accord avec Attributor, une entreprise américaine pour faire la chasse au téléchargement de livres sur Internet.

Contrairement aux industrie de la musique et du cinéma, Hachette Livre préfère prendre les devants. En effet, avec l’explosion des ventes de tablettes et le succès attendu des liseuses, le livre risque d’être la prochaine victime des pirates.

Kindle en françaisOr, contrairement aux artistes qui peuvent toujours être rémunérés par leurs prestations en concert ou aux films qui disposent de la projection en salle, les écrivains ne tirent leurs revenus que de la vente de leur œuvres. Hachette Livre est donc allé chercher un allié de poids pour se défendre.

Attributor est une entreprise de la Silicon Valley spécialisée dans l’analyse des données transitant par Internet notamment sur les réseaux Peer To Peer. Grâce à des robots, elle scanne le web 24h/24 et repère les sites pirates. Ensuite, après une vérification manuelle, elle exige de ces sites de stopper leur activité sous peine de les poursuivre en justice.

Pour le moment, ce partenariat n’en est qu’au stade de l’essai puisqu’il ne porte que sur 500 œuvres. Cet accord peut surprendre. Pourquoi Hachette n’a-t-il pas choisiTMG, l’entreprise française chargée de surveiller Internet pour l’Hadopi. Enfin, comment Attributor luttera-t-elle contre des sites situés dans des pays où l’Etat est laxiste en matière de droit d’auteur ?

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus