A 16:21 dans Internet, Médias

Hadopi : un décret timide pour les moyens de sécurisation

27
DEC
2010
Partager cette actu sur :

Hadopi Logo Mai 2010 carréL’Hadopi a fait un premier pas vers la labellisation des moyens de sécurisation. Un décret paru dimanche au Journal Officiel fait état de la procédure à suivre afin de permettre aux éditeurs de faire certifier leur logiciel. Néanmoins, on ne sait toujours rien des spécifications fonctionnelles que devront revêtir ces produits.

Depuis sa création, l’Hadopi promet la création d’un label qui permettra aux internautes d’identifier les logiciels de sécurisation certifiés, afin de se prémunir de la riposte graduée en cas d’utilisation frauduleuse de leur accès Internet par un tiers.

clavier Pressée par le temps, la Haute Autorité a cependant pris la décision d’envoyer ses premiers mails d’avertissement sans labelliser aucun moyen de sécurisation. Aujourd’hui, alors que les ayants-droit dénoncent le laxisme de l’outil répressif qu’ils avaient appelé de leurs vœux, le gouvernement publie un premier décret concernant cette labellisation.

Le texte paru au Journal Officiel prévoit la procédure que devront suivre les éditeurs afin de faire certifier leur logiciel. Ces derniers devront faire appel à un centre agréé par l’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurisation des Systèmes d’Information) qui établira un rapport.

Or, l’Hadopi n’aura aucun moyen de contrôler la manière dont sera établi le rapport, alors même que l’éditeur aura la charge de payer le centre agréé. En outre, le rapport sera confidentiel. L’attribution du label par l’Hadopi ne sera donc pas contestable devant la justice.

Cyberattaque PC ordinateurs Au final, l’Hadopi se contentera de délivrer le label « lorsqu’elle estime établi, au vu du rapport d’évaluation, que ce moyen est efficace et conforme aux spécifications fonctionnelles qu’elle a rendu publiques ». Mais pour le moment, ces spécifications ne sont toujours pas connues.

S’agissant du seul moyen pour la Haute Autorité d’encadrer la certification des logiciels de sécurisation que les internautes seront fortement incités à acquérir, la publication de ces caractéristiques pourrait encore prendre plusieurs mois.

Ordinateur ArgentSi ce premier décret permet au gouvernement de tenir les délais qu’il s’était fixés en affirmant agir pour la labellisation des moyens de sécurisation avant la fin de l’année 2010, il est loin de résoudre les problèmes auxquels de nombreux internautes risquent de se trouver confrontés. De plus, le système de certification tel qu’il a été pensé semble plus à même de favoriser les grands éditeurs que les acteurs du logiciel libre. Encore une fois, l’occasion a été manquée de mettre en avant les atouts du numérique.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus