A 10:17 dans Internet, Téléphonie

Le haut débit pour tous laisse l’AFUTT sceptique

10
JUIL
2009
Partager cette actu sur :

sceptiqueL’Association Française des Utilisateurs de Télécommunactions attire l’attention de Nathalie Kosciusko-Morizet sur la promesse du Haut débit pour tous d’ici à 2012 formulée dans le plan France Numérique 2012.

L’accès à Internet haut débit pour tous est au coeur du plan France Numérique 2012 et a pris une signification nouvelle après que le Conseil constitutionnel a jugé qu’il s’agissait d’un aspect non négligeable de la liberté d’expression et de communication.

Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat en charge de l’économie numérique, doit d’ailleurs participer aujourd’hui à un point d’étape sur le déploiement du haut et du très haut débit en compagnie de Jean-Ludovic Silicani, président de l’ARCEP.

Ordinateur étudiantsNéanmoins, l’AFUTT s’inquiète que le gouvernement ne soit pas en capacité de tenir ses promesses. Selon l’association, si l’on prend comme définition d’une connexion haut débit un accès à 2 Mb/s minimum, ce ne sont pas 1 ou 2 millions de foyers qui en sont privés, mais plus vraisemblablement 4 millions.

Il est encore difficile d’évaluer les retombées des initiatives de l’Etat en matière d’information autour du haut et du très haut débit à destination des collectivités territoriales ou de mise au point d’un accès universel au haut débit par satellite.

Fibre optiqueDans ses conditions, l’AFUTT demande que « l’achèvement numérique du territoire » soit inscrit dans les priorités du gouvernement. Elle propose également qu’une partie de l’emprunt national serve à financer le déploiement du FTTH dans les zones peu denses, afin d’éviter qu’une nouvelle fracture numérique entre haut et très haut débit ne voit le jour dans les mois et années à venir.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus