A 16:27 dans Orange

Nathalie Kosciusko-Morizet plaide pour le 512 K

14
AOÛ
2009
Partager cette actu sur :

Nathalie Kosciusko-MorizetOrange procèdera à l’augmentation de l’abonnement de certaines de ses anciennes offres à partir du 1er septembre. Cette hausse provocant un véritable tollé sur le net, la secrétaire d’Etat à l’économie numérique en a profité pour ajouter son grain de sel mais se trompe visiblement de cible.

Plusieurs offres obsolètes d’Orange (forfaits bas débit, offres Extense et autres abonnements à volume de téléchargement limité…) subissent une augmentation. Nous avons contacté Orange pour obtenir une liste précise des 29 offres touchées par l’augmentation mais l’opérateur ne la communique pas.

Concernant la justification de cette hausse, les raisons invoquées par Orange sont les coûts en matière de facturation et de gestion du SI. Les abonnés concernés auront donc un choix à faire parmi trois options : accepter l’augmentation et rester sur la même offre, migrer vers une autre offre Orange ou résilier pour changer de FAI.

Nathalie Kosciusko-MorizetCette polémique n’a pas échappé à Nathalie Koscuisko-Morizet qui rapidement réagi en déclarant : « Je tiens à ce qu’il reste des offres à un tarif inférieur à 20 euros par mois, parce que cela correspond à un seuil psychologique ». Jusque là, nous sommes d’accord. Même si le triple play rencontre un franc succès, tout le monde n’a pas besoin de la télévision par ADSL ou de la téléphonie illimitée et doit donc pouvoir bénéficier d’une offre adaptée.

La secrétaire d’Etat, pourtant au fait des nouvelles technologies, rajoute : « Certains sont très satisfaits de leur 512 kilobits (…) tout le monde n’a pas besoin de 5 mégabits ou plus ». Applaudir les limites techniques d’une offre sous prétexte d’un seuil tarifaire psychologique nous semble plus hasardeux comme argument, surtout quand la tarification d’aujourd’hui ne dépend plus de la bande passante.

Vieux PCA la rigueur l’augmentation soudaine de ces abonnements vetustes permettra certainement aux abonnés concernés de regarder les choix qui s’offrent à eux. Pourquoi justifier l’existence d’offres obsolètes à 512 K quand le plan France Numérique 2012 prévoit de garantir à tous les Français un accès supérieur à ce débit dès l’année prochaine ?

De plus, avec Nordnet, SFR, Numericable ou encore Bouygues Telecom, les offres à 19,90 €/mois sont légions. On peut compter sur les FAI pour respecter les seuils de prix psychologiques.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus