A 14:48 dans Fibre optique, RTTH

La FIRIP fait le bilan de 2016 et interpelle les candidats à la présidentielle

3
MAR
2017
Partager cette actu sur :

La Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique (FIRIP) dresse le bilan 2016 des acteurs de la filière tant sur l’emploi que sur l’aménagement des territoires. Dans le même temps, elle fait onze propositions pour les candidats à la présidentielle afin d’amplifier et d’exporter le savoir-faire des industriels de la fibre optique.

FacebookTwitterGoogle+

La FIRIP fait le bilan de 2016 et interpelle les candidats à la présidentielle

Comme chaque année, la FIRIP publie son observatoire sur les activités des industriels de la fibre optique dans les Réseaux d'Initiative Publique (RIP). Elle est basée sur deux mois d'enquêtes auprès d'un panel représentatif des acteurs de ce marché en France.

8 100 emplois dans les RIP

Le bilan est très positif puisque les résultats économiques, de déploiements sont en progression importante.

En 2016, 8 100 emplois directs ont été mobilisés sur les RIP, un chiffre en forte croissance (+35% par rapport à 2015 et +200% depuis 2012). A l'horizon 2022, ce secteur devrait représenter 28 000 emplois en France.

Un manque de candidats qualifiés

Toutefois, elle pointe le manque de main d’œuvre qualifiée dans certaines zones du territoire empêchant d'amplifier le déploiement des réseaux très haut débit. La FIRIP en appelle à la formation de 40 000 personnes d'ici à 2020 ainsi qu'un élargissement des offres d'enseignements et une plus forte promotion des emplois disponibles dans le secteur.

Autre point important : l'exportation. 56% des entreprises du secteur pensent exporter leurs compétences et leurs savoir-faire à l'étranger dans les trois ans à venir. La FIRIP est également membre de l'Alliance européenne d'Open Access Networks qui vise à imposer le modèle des RIP à la française à travers l'Europe.

Le très haut débit avec diverses technologies

La FIRIP milite également pour un mix technologique afin de permettre à l'ensemble des ménages français d'accéder au très haut débit, principalement dans les zones peu denses. On parle de satellite bien sûr, mais également de RTTH (Radio To The Home) via la 4G, à la manière de Bouygues Telecom et sa 4Gbox.

A la manière de SFR, la fédération souligne le retard dans les zones moyennement denses, réservées aux opérateurs privés (AMII), qui mettrait en cause la place de la France dans les nations européennes les plus connectées. Elle appelle donc à garder l'ensemble des acteurs sous tension et principalement Orange qui détient le déploiement de 80% de ces zones.

La FIRIP fait le bilan de 2016 et interpelle les candidats à la présidentielle

Onze propositions pour les candidats à l'élection présidentielle

Au delà du bilan, la FIRIP avec le Club Numérique 2017, comprenant des députés et des sénateurs, font également onze propositions en cette année électorale. Elles sont regroupées en cinq thématiques :

  • La gouvernance du numérique :
    • La création d'un poste de ministre délégué au Numérique auprès du Premier Ministre permettrait de placer le numérique comme un enjeu transversal et de coordonner l'ensemble des politiques numériques engagées par le gouvernement.
    • La création de poste d'ambassadeurs du numérique au sein des exécutifs régionaux permettrait de déployer les bonnes pratiques des régions les plus avancées sur les usages du numérique au service des TPE/PME.
    • Le renforcement de l'indépendance de l'Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP), en sortant notamment de la tutelle de Bercy.
  • L'infrastructure :
    • La création d'un fonds (alimenté via une taxe sur la facture Internet par exemple) faciliterait les financements permettant de déployer le très haut débit sur le territoire.
    • L'équipement des zones rurales prioritaires, notamment pour l'agriculture, doit pouvoir se faire rapidement en 4G fixe.
  • L'innovation :
    • La mise en place d'un Grenelle de l'intelligence artificielle contribuerait à positionner la France comme un des leaders internationaux du domaine.
    • L'évolution de l'environnement fiscal et législatif doit permettre à la France de devenir un leader de l'économie numérique et collaborative, créatrice d'emplois et capable de concurrencer les géants du numérique.
  • Les usages :
    • Les procédures administratives doivent devenir accessibles numériquement par défaut.
    • La création d'une identité numérique et d'un coffre-fort doit être accélérée.
    • L'utilisation de la technologie numérique doit pouvoir servir les déserts médicaux.
  • L'enseignement et la formation :
    • La mise en place d'un plan national doit viser l'augmentation de 50% par an du nombre d'ingénieurs numériques formés en France, afin de combler le déficit persistant de notre pays en la matière.
Faire de la France un leader numérique en Europe

Le numérique est un enjeu important pour le développement économique du pays, la FIRIP compte donc peser dans le débat pour pousser le déploiement de la fibre optique et des autres réseaux très haut débit afin de faire de la France un leader européen.

Testez votre éligibilité au très haut débit sur DegroupTest.com ou contactez un de nos experts au 02 30 95 32 20.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus