A 16:00 dans Fibre optique, Mobile

La SNCF promet une connexion Internet de qualité fin 2016

10
FEV
2015
Partager cette actu sur :

Quelques semaines après le tweet d’Axelle Lemaire, ministre du numérique, à la SNCF pour lui demander du Wi-Fi à bord des TGV, la société des chemins de fer annonce un vaste plan de déploiement d’Internet mobile sur le réseau ferroviaire.

FacebookTwitter

logo sncfSurfer en haut voire en très haut débit à bord des trains va devenir une réalité d'ici 2016. Lors d'une conférence de presse la SNCF a annoncé qu'elle allait travailler avec les opérateurs mobiles et l'ARCEP pour améliorer la connectivité de ses trains. "On va travailler en pleine coopération avec les opérateurs, et ce qu'on peut dire, sans faire de fausse promesse, c'est que sans doute d'ici la fin de 2016, l'ensemble des trains français pourra recevoir correctement" Internet, a indiqué le président de la SNCF Guillaume Pepy, à l'issue de cette conférence de presse.

"Nous commençons ces mesures dès le mois de mars, de manière à pouvoir partager les premiers résultats de ces mesures en avril avec les quatre opérateurs et l'Arcep", a détaillé le directeur "digital et communication" de la SNCF, Yves Tyrode.

Plus de Wi-Fi dans les gares et dans les trains

Pour mener à bien ce chantier, la SNCF facilitera l'accès de ses infrastructures aux opérateurs mobiles pour le déploiement de leurs antennes. En  complément de cette couverture 3G et la 4G, la SNCF densifiera les réseau ferroviaire et certaines gares voire certaines lignes de TGV avec du Wi-Fi. Pour équiper ses rames de TGV d'une connexion à Internet, la SNCF a lancé un appel d'offres dont le résultat sera connu en juin.

"Nous allons changer de technologie. Jusqu'à présent, nous avions testé une technologie qui alliait wifi et connexion par satellite, et nous allons passer à une technologie qui va allier du wifi dans les rames à la 4G", a précisé Yves Tyrode.

Actuellement, seul Thalys propose une connexion Wi-Fi à bord des trains. Cette connexion n'est autre qu'une connexion satellite avec tous ses inconvénients (temps de réponse proche de la seconde, débit inférieur à 20 Mb/s) partagée en Wi-Fi. Véritable échec commercial au sein de la SNCF, cette solution a été abandonnée . "le résultat c'est que vu des clients c'était quand même super bof (...). Aujourd'hui on en tire les leçons et on passe à autre chose" s'est justifié Yves Tyrode.

Aujourd'hui, des technologies comme le boîtier 4G conçu par MVG pourraient permettre de capter la 4G même à 300 Km/h.

Après les avions et les bateaux, les trains sont les derniers moyens de transport à être équipés d'une connexion Internet.

Source : AFP
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus