A 9:46 dans SFR

L’Autorité de la Concurrence autorise (sous conditions) le rachat de SFR par Numericable

29
OCT
2014
Partager cette actu sur :

Lundi dernier, l’Autorité de la Concurrence a validé le rachat de SFR par Numericable. Toutefois, le câblo-opérateur devra faire quelques compromis pour que la concurrence ne soit pas mise à mal. 

FacebookTwitter

sfr logo   Le rachat de SFR par Numericable prend forme. L’Autorité de la concurrence vient en effet d’autoriser sous conditions l’acquisition de la filiale de Vivendi. Le câblo-opérateur et l’Autorité de la Concurrence se sont ainsi mis d’accord sur quatre points majeurs qui devraient permettre de préserver la concurrence.

Réseau câblé : une ouverture aux opérateurs concurrents

Bouygues Telecom, SFR, Orange, Free et les opérateurs virtuels pourront accéder au réseau câblé de Numericable. En effet, les fournisseurs d’accès Internet qui le souhaitent pourront profiter de deux offres d’accès au réseau du câblo-opérateur : « Une première offre, sous « marque blanche », permettra aux opérateurs MVNO qui ne disposent pas de leur propre box d'accéder au câble. Une deuxième offre, dite « bitstream », permettra aux FAI d'utiliser l'accès au câble pour proposer des offres THD en utilisant leurs propres box et leurs propres interfaces clients » explique l’Autorité dans son communiqué. Il s’agit d’un compromis provisoire en attendant que les opérateurs concurrents ne déploient à grande échelle leurs réseaux fibre optique.

Numericable doit céder le réseau cuivre de Completel

Autre engagement pris par Numericable en vue du rachat de la filiale de Vivendi : le câblo-opérateur cèdera le réseau DSL de Complétel (opérateur à destination des professionnels) « à un opérateur capable d’animer la concurrence sur le marché ».

Cession d’Outremer Telecom

Avec le rachat de SFR, le câblo-opérateur profitera des activités de SRR, filiale réunionnaise de SFR, ce qui lui conférera un très fort pouvoir de marché en termes de téléphonie mobile (66% de parts de marché à la Réunion et 90% à Mayotte). Numericable devra se séparer d’Outremer Telecom à la Réunion et à Mayotte afin d’éviter un monopole et de favoriser « l'émergence d'un nouveau compétiteur crédible sur les marchés de la téléphonie mobile et garantira le maintien d'une concurrence effective ».

Préserver les informations stratégiques

« Numericable s'est engagé à ne communiquer à Vivendi aucune information commerciale stratégique concernant les marchés sur lesquels ces deux groupes sont en concurrence, ou le deviendraient pendant la durée des engagements », précise également l’Autorité de la Concurrence.

Ces engagements pris pour cinq ans et renouvelables une fois devraient donc permettre de conserver un marché des télécoms sain et concurrentiel. De quoi rassurer Free, Orange et Bouygues Telecom qui ont à plusieurs reprises manifesté leur crainte de voir apparaître un déséquilibre du marché.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus