La concurrence entre navigateurs web relancée en Europe

22
FEV
2010
Partager cette actu sur :

Navigateurs webAfin de briser les liens étroits qui unissent Windows et Internet Explorer, la Commission européenne a demandé à Microsoft d’ouvrir son système d’exploitation aux autres navigateurs. La proposition d’écran multi-choix, validée par Bruxelles, entre en phase de tests avant son apparition officielle le 1er mars prochain.

Le ballot screen permettant à l’utilisateur de Windows (XP, Vista et Seven) de choisir de façon transparente un autre navigateur à la place d’Internet Explorer fera son entrée dans quelques jours. C’est en effet le 1er mars que cette fenêtre multi-choix s’affichera sur les écrans des internautes européens mais Microsoft lance dès cette semaine une phase de tests en France, en Belgique et au Royaume-Uni.

Que proposera cet écran multi-choix ?

Les utilisateurs de Windows ayant Internet Explorer comme navigateur par défaut verront une petite fenêtre s’afficher après une mise à jour via Windows Update. Celle-ci leur expliquera que l’icône du logiciel de Microsoft disparaîtra de la barre de lancement rapide (mais il restera accessible par le menu « Tous les programmes ») et qu’ils pourront choisir librement l’un des 12 autres navigateurs existants sur le marché.

Ecran multi-choix des navigateurs sous Windows Seven

Par la suite, la fenêtre donnera le choix entre les cinq principaux navigateurs du secteur (Explorer, Firefox, Chrome, Safari, Opera) en les affichant dans un ordre aléatoire. Sept autres logiciels moins répandus seront également accessibles (Flock, Maxthon…) mais de façon moins visible, il faudra passer par une barre de défilement.

Ecran multi-choix des navigateurs sous Windows Seven

Par la suite, cette fenêtre de choix sera toujours accessible grâce à la création d’une icône spécifique sur le bureau.

Gamines avec PC
Il reste maintenant à savoir si les internautes européens joueront le jeu et tenteront de découvrir les navigateurs proposés ou s’ils resteront fidèles au logiciel de Microsoft. Verra-t-on les parts de marché d’Internet Explorer fondre comme neige au soleil dès le 1er mars ?

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus