A 10:23 dans Fibre optique

L’ARCEP encourage l’accès à la fibre dans les immeubles de moins de 12 logements

18
NOV
2013
Partager cette actu sur :

Fibre optiqueL’ARCEP maintient son souhait d’accélérer le déploiement de la fibre dans toutes les zones. Dans un récent communiqué de presse. Le gendarme des télécoms a annoncé vouloir s’attaquer aux immeubles de moins de 12 logements. Il vient en effet de publier une recommandation pour optimiser le déploiement dans ce type d’immeubles situés en zone dense.

La nouvelle recommandation de l’ARCEP part d’un constat simple : dans les zones très denses, les conditions de mutualisation des réseaux FTTH entre les opérateurs dépendent de la taille des immeubles. En effet, pour les immeubles regroupant plus de 12 logements, la mutualisation peut se limiter à la partie intérieure de l’habitation ; le point de mutualisation se situe en pied d’immeuble. Pour ce type de schéma, les opérateurs ont déjà équipé de nombreuses habitations.

En revanche, pour les petits immeubles de moins de 12 logements, le point de mutualisation se situe à l’extérieur de la propriété. Dans ce cas précis, peu de déploiements ont été réalisés. C’est pour ces immeubles (qui représentent tout de même 1,5 million de logements) que l’ARCEP veut œuvrer.

Le gendarme des télécoms préconise donc une solution unique (sauf cas particulier) pour ce type d’habitation : installer des points de mutualisation mono-fibre de 100 lignes « pour les immeubles de moins de 12 logements ou locaux à usage professionnel des zones très denses ». Le but de la manœuvre est d’éviter « la multiplication inutile d’armoires de rue ».

arcep fibre

La consultation publique concernant cette recommandation est ouverte jusqu’au 13 décembre 2013.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus