A 13:34 dans Fibre optique

Edito : Et si Netflix était la killer application que le très haut débit attendait ?

28
JUIL
2014
Partager cette actu sur :

NetflixPersonne ne conteste que les Très Haut Débit est l’avenir. Pourtant le déploiement de la fibre optique prend du retard. Toutefois, si demain, un usage, la fameuse « killer application » exigeant du Très Haut Débit apparaissait, les consommateurs pousseraient les opérateurs à déployer de la fibre. Netflix sera-t-il le catalyseur que l’on attend ?

Au mois de septembre, le géant de la VoD par abonnement américain Netflix va débarquer en France. Si la plateforme suscite des inquiétudes auprès des distributeurs de contenus, on peut aussi la voir comme une chance pour le déploiement de la fibre optique.

Aujourd’hui, tout est mis en œuvre pour que la France soit couverte en Très Haut Débit d’ici 2025. Pourtant, force est de constater que le déploiement prend du retard. Pire que cela, là où il est déjà présent, les Français ne le plébiscitent pas. En effet, d’ores et déjà 11 millions de prises Très Haut débit (fibre optique jusqu’à l’abonné, câble, VDSL2) sont installées. Pourtant, seuls 2 millions de foyers ont basculé sur une offre Très Haut Débit. En effet, de nombreuses personnes possédant une bonne connexion ADSL (supérieur à 10 Mb/s) restent sur leur offre ADSL alors qu’elles pourraient surfer sur Internet avec du 30 Mb/s voire du 1 G/s. Mais pourquoi se sentent-elles si peu concernées ?

La fibre optique est encore une technologie de confort

FacebookTwitter

Actuellement, lorsque l’on possède une connexion ADSL de bonne qualité, et que l’on n’est pas un gros consommateur de bande passante, la fibre optique ne s’impose pas. Au début des années 2000, lorsque l’ADSL est arrivée, cette technologie représentait une véritable rupture avec les connexions en 56k de l’époque. Avec l’explosion des débits, de nouveaux usages sont apparus (télévisions, replay, VoIP) et tout le monde s’est rué sur cette technologie. Sans ADSL, les consommateurs étaient exclus de ces usages. Or aujourd’hui, pour une majorité de Français, la fibre optique apporte un véritable confort mais ne révolutionne pas (encore) leur vie. Pour mieux comprendre mon propos, on peut faire un parallèle avec le passage de la 2G à la 3G. En permettant d’accéder à Internet sur son smartphone, la 3G a été massivement adoptée car elle donnait accès à des usages jusque là impossibles en 2G. Or aujourd’hui, les Français ne se ruent pas encore sur la 4G, car elle n’est pas vitale au quotidien et car elle est aussi perçue aussi comme une technologie de confort. Donc, l’usage qui exige la fibre n’est pas encore né. La fameuse « killer application » qui ne fonctionnerait qu’avec du Très Haut Débit et que tout le monde voudrait n’existe pas encore. Pourtant, la fibre optique ouvre la voie à de nouveaux usages notamment par son débit montant élevé qui transforme tout internaute en émetteur de contenus potentiel ou avec le ping (temps de réponse) très court qui ouvre la voie aux application en VPN. Mais ces usages ne concernent pas encore le grand public.

Netflix

Netflix pourrait bien accélérer le basculement au THD Au mois de septembre la plateforme de SVoD américaine va donc ouvrir son robinet de séries et de films sur l’Hexagone. D’ores et déjà les opérateurs annoncent être prêts à fournir les contenus de Netflix. On sait que Bouygues Telecom intègrera l’application dans sa future box « Miami » et les autres opérateurs devraient aussi proposer le service sur leurs décodeurs. Devant le succès annoncé de Netflix, les opérateurs peuvent se frotter les mains. La VoD par abonnement plutôt boudé par les consommateurs devrait exploser et les réseaux vont devoir suivre. Pour peu que plusieurs membres d’un même foyer souhaitent regarder Netflix sur plusieurs écrans, même une bonne connexion ADSL risque de ne pas suffire. A ce moment-là, les Français se tourneront vers les offres Très Haut Débit et exigeront auprès des opérateurs et de leurs élus une connexion qui tienne la route. Il seront aidés en cela par Netflix qui met à leur disposition un classement des opérateurs par débit. Finalement, l’arrivée de Netflix aura un double impact : elle aura obligé les acteurs de la télévision et du cinéma à s’adapter à une nouvelle forme de consommation des contenus et à accélérer le développement des réseaux Très Haut Débit.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus