Numericable retrouve son dynamisme

13
AVR
2012
Partager cette actu sur :

Numericable
Numericable a présenté hier ses résultats pour l’année 2011 et a dévoilé, dans les grandes lignes, sa stratégie pour l’année 2012. Eric Denoyer, PDG du câblo-opérateur, affirme que la situation financière est assainie et il compte bien continuer l’offensive sur le très haut débit.

Depuis plusieurs mois, on sentait que Numericable se cherchait. Comme nous l’indiquions dans un article récent, le câblo-opérateur avait du mal à trouver une dynamique notamment à cause du modèle établi par le triple play ADSL. Après des changements d’offres successifs, il semble enfin que Numericable soit parvenu à trouver sa voie.

L’année 2011 a plutôt souri au câblo-opérateur qui a vu son chiffre d’affaires augmenter de 2 % par rapport à 2010 pour atteindre 865 millions d’euros. Numericable a également amélioré sa rentabilité puisque son EBITDA (Excédent brut d’exploitation) est de 436 millions d’euros en 2011 contre 427 millions en 2010. Eric Denoyer, PDG en place depuis la fin de l’année 2010, se montre fier de ce résultat et insiste aussi sur le succès de l’opération de refinancement de sa dette.

Du côté du réseau, le nombre de foyers éligibles au très haut débit de Numericable est de 4,3 millions et le câblo-opérateur compte l’étendre encore pour atteindre le cap des 6 millions de foyers à la fin de l’année 2014. Le nombre d’abonnés triple play s’est établi à 938 000 au quatrième trimestre 2011, le cap du million de clients 3P pourrait donc être franchi dans les mois à venir. Pour ce qui est du très haut débit à proprement parler, Numericable indique que le seuil des 500 000 clients a été atteint (en comptant les abonnés Bbox Fibre, Dartybox THD et Auchan Box).

Numericable mise sur La Box

L’arrivée de ce nouvel équipement sonne clairement le renouveau de Numericable. En effet, si le réseau du câblo-opérateur apporte des performances bien supérieures à celles de l’ADSL, le FAI accusait un retard sur le plan du décodeur TV. Le retard est largement comblé puisqu’avec cette nouvelle box, Numericable se dote de l’équipement le plus abouti du secteur.

La Box Numericable
Ancrée sur du haut de gamme, l’offre incluant La Box devrait permettre à Numericable de mieux rentabiliser son parc en augmentant l’ARPU (chiffre d’affaires par abonné). Quelques milliers d’unités ont trouvé preneur depuis le lancement et Eric Denoyer a pour objectif d’en distribuer 200 000 d’ici la fin de l’année.

En effet, cette box permet au câblo-opérateur de montrer la puissance de son réseau grâce, entre autre à la gestion de 4 flux TV simultanés ou à la possibilité d’atteindre un débit de 200 Mb/s (accès peu répandus pour le moment). En outre, Numericable insiste sur le fait qu’il est aujourd’hui le FAI qui propose le plus de chaînes en haute définition avec plus de 30 chaînes HD au total.


Cette avalanche de performances techniques sert d’argument à Eric Denoyer pour marquer la différence entre Numericable et les fournisseurs d’accès ADSL/FTTH. Pour lui, « l’ADSL atteint aujourd’hui ses limites techniques » et le FTTH est encore embryonnaire.

Pour appuyer ce clivage, Numericable présente un tableau qui résume la situation du très haut débit observée par le CAS et Idate. Le câblo-opérateur indique que la part de ses abonnés très haut débit est de 39 % (394 000 clients) fin 2011. A titre de comparaison, le taux est de 1 % chez Orange (95 000 clients) et SFR (51 000 clients) et de 0,6 % chez Free (28 000 clients).

Bref, Numericable veut montrer qu’il est déjà dans ce qu’on pourrait appeler « l’après ADSL » alors que les autres opérateurs n’ont pas encore amorcé la machine du très haut débit. On se dit que si quelqu’un vient à douter de la supériorité de Numericable sur le marché, le câblo-opérateur est prêt à déployer la liste des possibilités de La Box pour convaincre les plus sceptiques. Eric Denoyer déclare sans fioriture : « La Box est notre nouvel outil pour valoriser la puissance du réseau ».

Plusieurs bonnes nouvelles pour les abonnés

Si la récente annonce d’une augmentation tarifaire a fait grincer quelques dents, Numericable veut se rattraper en veillant à améliorer sans cesse son offre. Ainsi, Eric Denoyer assure que La Box bénéficiera d’un suivi actif avec des nouveautés tous les mois. Autre bonne nouvelle : l’application Ma TV devrait être disponible sur Android au deuxième trimestre 2012.

Le lecteur Blu-Ray de La Box sera disponible dès le mois prochain. Numericable a fait appel à Panasonic pour ce lecteur qui permettra également de lire les Blu-Ray 3D. S’il est fourni sans surcoût dans l’abonnement, il faudra en revanche débourser 175 € de dépôt de garantie pour en bénéficier.

Chaînes TV Numericable Au rayon des contenus et services, la lecture vidéo dans le media center de La Box devrait être possible dans les semaines à venir. Les nouvelles chaînes HD, disponibles depuis avant hier sur les réseaux parisiens, devraient également être déployées prochainement dans les zones où le signal analogique est éteint. Numericable espère encore étoffer son catalogue de chaînes HD et ainsi marquer la différence avec la concurrence.

En se concentrant sur la qualité de son offre premium, Numericable pourrait séduire les nombreux technophiles et autres téléphages de l’Hexagone. Si l’abonnement à La Box reste plus élevé que les offres haut de gamme de l’ADSL, la supériorité technique de l’offre et l’éventail de chaînes incluses feront probablement pencher la balance en faveur du câblo-opérateur. Rendez vous en 2013 pour voir si le défi est relevé !

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus