A 10:42 dans Câble

Numericable se voit en « champion » du câble européen

4
SEP
2008
Partager cette actu sur :

Logo NumericablePierre Danon, PDG de Numericable depuis le mois de juin, dresse un petit bilan de la situation du câblo-opérateur et dessine les grandes lignes d’un changement nécessaire.

Numericable entrerait dans une nouvelle ère ? C’est ce que Pierre Danon, son nouveau PDG, a l’air d’affirmer dans un entretien accordé à Reuters. L’homme nommé à la tête de l’entreprise depuis juin pointe du doigt les problèmes du câblo-opérateur et dévoile ses perspectives de développement.

Voie ferree
Selon lui, le câblo-opérateur serait doté d’un potentiel gigantesque mais mal exploité. Le dirigeant envisage trois axes principaux, « digérer Completel, amener la satisfaction du client à un niveau correct et rénover le réseau », pour remettre l’entreprise sur les rails.

Le service client du câblo-opérateur a effectivement souffert d’une mauvaise image pendant plusieurs années. Pierre Danon admet que, sur ce point, Numericable est passé « d’une situation catastrophique à ‘pas très bonne’ ». Il reste tout de même des progrès à faire dans ce domaine pour arriver à un niveau satisfaisant. Pour cela, le câblo-opérateur compte améliorer la formation du personnel de sa hotline et ouvrir 40 agences supplémentaires d’ici la fin de l’année, ce qui porterait le nombre de boutiques à 100.

La rénovation du réseau va demander des investissements conséquents. Les abonnés ont déjà pu en apercevoir les effets avec l’augmentation de l’abonnement de 2 €. Numericable devra donc présenter les résultats réels liés à cette hausse et procéder à une amélioration visible de son réseau s’il ne veut pas s’attirer les foudres de sa clientèle.

Pierre Danon
Si cette nouvelle politique du câblo-opérateur parvient à se mettre en place, Pierre Danon pourrait réaliser les objectifs qu’il s’est fixé : « Si dans un an, les marchés financiers s’améliorent et qu’il commence à y avoir des sorties, on regarderait (les opportunités) et on pourrait être d’une certaine manière le champion français de la consolidation du câble européen ».

Prenant exemple sur les autres réussites de l’économie française, il ajoute : « Cela serait bien pour la France de jouer un rôle dans cette industrie comme elle a pu en jouer dans l’aéronautique et dans un certain nombre de grands segments. »

Numericable doit déployer des moyens à hauteur de ses ambitions s’il veut acquérir cette dimension. Pierre Danon précise déjà que le câblo-opérateur ne sera pas candidat à la future licence 3G mais indique que des solutions de convergence fixe-mobile seraient à l’étude. Son entrée plus qu’hésitante dans le milieu de la téléphonie mobile, via le réseau Bouygues Telecom (voir article ici), pourrait donc franchir un deuxième palier plus audacieux.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus