A 17:02 dans Internet, Opérateurs

Observatoire ARCEP : stabilisation des prix en 2016

Par
19
MAI
2017
Partager cette actu sur :

La tendance de ces dernières années se confirme, avec pour les clients une facture stable, aussi bien en mobile qu’en internet fixe. Pour les opérateurs aussi, le mouvement continue. Malheureusement, il s’agit d’une érosion des revenus, ce qui pourrait poser un réel problème d’investissements sur le moyen et le long terme…

FacebookTwitterGoogle+

Revenus fixes

Pour le moment, les investissements restent sur un niveau record, en croissance nette pour la deuxième année consécutive (+14% si on ne tient pas compte des achats de fréquences). En 2016 on arrive à une estimation de 8,9 milliards d’euros d’investissements :

  • 6,2 milliards €sur le fixe, contre 5,5 milliards l’an dernier
  • 2.7 milliards €sur le mobile, contre 2,3 milliards en 2015

Cette évolution est explicable par l’accroissement des sommes engagées dans les déploiements des réseaux à très haut débit fixes et mobiles. Ils représentent 34% des sommes investies, soit 3 milliards d'euros.

Avec le plan France THD qui est en vitesse de croisière, et une quarantaine de département qui seront concernées cette année par de nouveaux projets de déploiement fibre optique, la tendance devrait encore s’accélérer.

D’autant plus que le nouveau gouvernement semble particulièrement investi et pertinent sur les sujets liés au numérique. On peut donc s'attendre à des annonces chocs et rapides, notamment sur quelques points essentiels. Zones fibrées, monopole d'Orange sur la fibre pro, 4G fixe avec les propositions de la FIRIP...

Alerte sur l’emploi ! 15 postes perdus en 4 ans…

FacturesDerrière ces chiffres encourageants, l’Observatoire de l’ARCEP met aussi en évidence une diminution des emplois directs sur le secteur. En effet, les opérateurs emploient directement 115 000 personnes fin 2016. Une diminution de 3 100 personnes en un an, dans la même veine que les années précédentes avec -3 000 à -4 000.

Des restructurations chez SFR impactent évidemment ces chiffres. Mais comme le souligne plusieurs organisations (FIRIP), lobbies et institutions, cette filière est pourtant supposer être créatrice d'emplois.

Des factures toujours aussi faibles pour les clients fixes

Parmi les autres constats l’ARCEP sur 2016 indique certaine stabilité sur les factures payées par les abonés, aussi bien en mobile qu’en fixe.

Sur le fixe tout d’abord, la baisse est de 1,4% par rapport à 2015. Elle est même de 2.1% sur les offres d’accès à internet en haut et très haut débit. Fin 2016, la facture fixe moyenne est à 31.8€ HT (contre 33,9€ HT en 2012). La guerre des prix et les vents flashs y sont pour beaucoup sur cette tendance.

Les forfaits mobiles coûtent toujours moins chers !

Sur le mobile aussi, la baisse continue (-1,6 % en moyenne par rapport à 2015 sur les prix), mais elle ralentit. La facture moyenne pour les clients mobiles avec forfait est de 18,2€ HT/mois. En 2012, on était à 27,3€ HT/mois !

Selon la typologie de clientèle, l’ARCEP constate des tendances différentes :

- Sur les petits et moyens consommateurs, les baisses de prix enregistrées sont respectivement de 1,3% (contre 9,9% en 2015) et de 2,2% (contre 2.7% par rapport à 2015). - Sur les gros consommateurs, les prix diminuent de 2,1%, (contre une hausse de 0,7% en 2015).

Vers une hausse des prix : la solution de la raison ?

Rappelons que le marché français se caractérise par une des tarifications les plus basses pour les clients particuliers. Il est difficile d’imaginer de nouvelles baisses sur les prix. On est déjà à la limite du point de rupture.

Le revenu des opérateurs de services de communications électroniques atteint 35,7 milliards d’euros (HT) en 2016. Une baisse de 1,1% en 2016 (et -0,6%, hors services à valeur ajoutée).

Si on veut garder des réseaux de bonne qualité, il va falloir consentir à une stabilisation, voire accepter certaines hausses de prix. Même si les déploiements des réseaux THD fixes et mobiles se poursuit sur un bon rythme, il faudrait encore accélérer.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus