A 9:09 dans RTTH

Internet par satellite : Google investira 1 milliard de dollars

2
JUIN
2014
Partager cette actu sur :

Google enseigne bâtimentFibre optique, drones, ballons dirigeables, Wi-Fi, Google n’omet aucune technologie pour apporter Internet partout et pour tous. Aujourd’hui, le Wall Street Journal rapporte que la firme de Mountain View prévoit d’investir près d’un milliard de dollars dans l’Internet par satellite.

3 milliards d’individus à connecter

Comment augmenter le nombre de ses clients quand on s’appelle Google, surtout quand celui-ci correspond au nombre d’internautes du monde entier ? Tout simplement en devenant un fournisseur d’accès Internet. Aujourd’hui, la population mondiale compte 6,8 milliards d’individus et son nombre d’internautes est de 2,3 milliards. Trois milliards ne sont pas encore connectés et pourtant, ils représentent le futur pour les géants du net. Pour atteindre ce formidable marché, Google entend utiliser toutes les technologies possibles pour apporter Internet.

L’an dernier, la firme de Mountain View annonçait qu’elle utiliserait dans le cadre de son projet « Loon » des ballons dirigeables pour apporter du haut débit dans les pays émergents. Récemment, Google faisait main basse sur Titan Aerospace, un constructeur de drones solaires capables de voler cinq ans sans se poser. Ils seraient, eux aussi, utilisés comme support d’antennes relais.

180 satellites à orbite basse pour du haut débit

Aujourd’hui, le Wall Street Journal révèle que le géant mondial de l’Internet envisage de mettre en orbite un réseau de 180 satellites à des altitudes basses. Ce projet, s’il voit le jour, est estimé entre 1 et 3 milliards de dollars. Toutefois, dans un premier temps, Google n’investira « que » 600 millions de dollars. Une équipe composée d’une vingtaine de personnes travaillerait déjà sur ce projet.

Les satellites géostationnaires coûtent cher

satellite KA-SAT d'eutelsatL’Internet par satellite est une technologie au point mais encore chère pour les pays émergents. En Europe, le Français Eutelsat propose à tous les Européens mal desservis en ADSL de jouir d’un débit descendant de 20 Mb/s grâce au satellite KA-SAT quel que soit l’endroit où l’on se situe. Toutefois, même si ces derniers temps, les tarifs ont tendance à se démocratiser, ils restent hors de portée pour la majorité des habitants des pays émergents. A lui seul, le satellite KA-SAT a coûté 300 millions d’euros (lancement inclus). Sachant qu’il a une durée de vie de 15 ans maximum, il faut être sûr de pouvoir le rentabiliser. A la différence d’un simple opérateur, Google ne dispose pas uniquement de la vente d’abonnements pour rentabiliser ses investissements. Il sait que chaque individu utilisera ses services en ligne.

L’envoi de satellites plus petits en orbite basse est une solution certainement moins coûteuse et certainement plus simple à mettre en œuvre. D’ailleurs, en 1997, Bill Gates ne voulait-il pas utiliser les missiles russes SS-18 pour envoyer des satellites ?

L’objectif : concurrencer Facebook

Fibre optique avec Google Fiber, déploiement de hotspots Wi-Fi, drones, ballons et aujourd’hui satellite, Google ne se prive d’aucune technologie pour apporter Internet partout dans le monde. Non seulement l’objectif est de gagner des nouveaux clients mais il est aussi de ne pas se laisser distancer par Facebook et son projet Internet.org. Le plus grand réseau social au monde envisage lui aussi d’apporter Internet aux 3 milliards d’individus non connectés.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus