A 9:16 dans Free, SFR

SFR ne veut pas partager son réseau 3G avec Free Mobile

16
JUIN
2010
Partager cette actu sur :

SmartphonesLe feuilleton autour de la quatrième licence 3G se poursuit. Après avoir tenté par tous les moyens de retarder l’entrée de Free Mobile sur le marché, les trois opérateurs mobiles actuels rechignent à passer des accords d’itinérance sur leurs réseaux 3G avec le nouveau venu. Le PDG de SFR s’est même montré catégorique.

L’avis de l’Autorité de la concurrence concernant les offres quadruple play et leur implication dans les marchés fixe et mobile n’est visiblement pas du goût de SFR.

Les Sages de la rue de l’Echelle estiment en effet que la généralisation des offres de convergence est propre à discriminer un opérateur qui ne serait pas bien implanté sur les deux marchés. Ils appellent donc les opérateurs mobiles en place à conclure des accords d’itinérance sur 2G et sur 3G avec Free Mobile, afin de maintenir la dynamique concurrentielle.

Or, les trois opérateurs mobiles actuels, Bouygues Telecom, Orange Mobile et SFR Mobile, sont contraints par l’ARCEP de partager leurs réseaux 2G avec le nouveau venu mais n’ont aucune obligation concernant les réseaux 3G.

Homme en colère Mobile Lors du forum des télécoms et du net organisé par les Echos, Franck Esser, PDG de SFR, est revenu sur cette disposition. Selon lui, « Free a eu le choix entre être un opérateur commercial, c’est-à-dire un MVNO, ou un opérateur de réseau. Il a choisi de devenir un opérateur de réseau. Cela implique une obligation de déploiement d’infrastructures. C’est un métier ».

En outre, SFR Mobile ne posséderait pas les capacités techniques nécessaires à un accord d’itinérance sur son réseau 3G : « j’ai besoin de capacités 3G pour mes clients, avec l’explosion des « smartphones » et des clefs 3G » a martelé le président de l’opérateur au carré rouge.

Dans ces conditions, l’implantation de Free dans le marché de la téléphonie mobile pourrait s’avérer difficile. Les trois opérateurs en place auraient-ils trouvé le moyen de faire payer au nouvel entrant le prix d’une licence 3G qu’ils ont toujours jugée trop bon marché ?

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus