A 11:53 dans Câble, Fibre optique, SFR

SFR inverse la courbe des abonnements

8
JAN
2016
Partager cette actu sur :

Un an après son rachat par Numericable, SFR semble retrouver le chemin de la croissance du nombre d’abonnés. Aujourd’hui, l’opérateur se prépare à affronter l’avenir.

FacebookTwitter

Bien que SFR s'était remis à dégager des bénéfices au deuxième trimestre 2015, les critiques fusaient pointant du doigt que l'opérateur racheté par Patrick Drahi perdait des abonnés par wagons (plus d'un million en un an). Aujourd'hui, tous les signaux sont au vert pour SFR. Grâce à une politique commerciale très agressive sur le mobile notamment avec des forfaits proposés à 3,99€/mois au lieu de 19,99€/mois, SFR a enrayé l'hémorragie de clients mobiles et voit son parc d'abonnés grossir. Phénomène qui risque de s'accélérer avec l'impressionnant nombre d'antennes 4G déployées au cours du mois de décembre (785). Même s'il est encore en retard sur ses concurrents, les efforts annoncés par Jérôme YomTov début septembre sont réels et se font sentir sur les performances du réseau comme le montrera notre baromètre des connexions mobiles nPerf à venir le 11 janvier).

Eric Denoyer DG de Numericable SFR au Digiworld Summit

Eric Denoyer lors du Digiworld Summit 2015

Sur le fixe, le lancement de la nouvelle box et de Zive le nouveau service de SVOD de SFR concurrent de Netflix semble être un succès puisque depuis son lancement, d'après les Echos, déjà un million de foyer aurait déjà été conquis par Zive. Parallèlement SFR a aussi été très agressif sur le marché de l'Internet fixe répondant du tac au tac aux offres promotionnelles de Free. Une nouvelle équipe dirigeante pour affronter l'avenir Aujourd'hui SFR entend relever le défi de la consolidation du secteur en cas de fusion entre Orange et Bouygues Telecom et du développement du très haut débit. L'objectif est simple : 20 millions de prises THD en 2020. Pour y parvenir, Michel Combes, le nouveau patron de SFR, a considérablement remanié son équipe. Eric Denoyer, le directeur général quitte ses fonctions, Jérôme Yomtov, secrétaire général de SFR change de rôle. Enfin, soucieux d'apaiser le climat actuel avec ses prestataires (SFR a décroché la palme d'or du mauvais payeur) et d'améliorer une image fortement terni, SFR a placé Régis Turini pour "s'occuper des affaires règlementaires". Après une année de transition, SFR semble paré à affronter la concurrence. S'il confirme ses résultats, l'opérateur a de quoi inquiéter ses rivaux car il possède quelques millions de prises très haut débit qui ne demandent qu'à s'allumer et des contenus dans les tuyaux.        

Source : Les Echos
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus