A 11:23 dans Câble, Fibre optique, Mobile

SFR : le nombre de clients et le chiffre d’affaires continuent de chuter

14
NOV
2016
Partager cette actu sur :

On prend les mêmes et on recommence. Après Orange, les résultats du troisième trimestre de SFR ressemblent à ceux du trimestre précédent : les clients sont toujours en fuite et le chiffre d’affaires est encore en baisse. Les investissements se poursuivent, eux, à un haut niveau. SFR couvre 73% de la population en 4G.

FacebookTwitter

SFR : le nombre de clients et le chiffre d'affaires continuent de chuter

Chez SFR, les résultats se suivent et se ressemblent. Le troisième trimestre 2016 s'apparente beaucoup au deuxième, au premier, et à tous les autres trimestres depuis 2014 : chiffre d'affaires et nombre de clients en baisse mais légère remontée du revenu moyen par abonnés (ARPU), par ailleurs la dette se stabilise et l'opérateur reste confiant dans sa stratégie.

648 294 clients mobiles en moins depuis le début de l'année

Au troisième trimestre donc, le parc de clients mobiles grand public s'est encore contracté avec 88 377 personnes en moins (72 840 abonnés forfait et 15 537 clients prépayés). Depuis le début de l'année, cela représente -648 294 individus (-300 472 sur les forfaits et -347 822 sur le prépayé).

Au total, SFR compte 14 489 005 clients mobiles, dont 12 303 887 abonnés et 2 185 118 en prépayé. Il n'y a plus que 2 millions de clients grand public d'écart avec Bouygues Telecom et 2,4 millions avec Free, ces deux derniers publieront leurs résultats du troisième trimestre dans quelques jours.

La fibre progresse un peu mais l'ADSL chute lourdement

Sur la partie fixe, le câble et la fibre optique ne suffisent toujours pas à compenser la perte importante sur l'ADSL. 75 013 abonnés fixes ont ainsi quitté l'opérateur sur le troisième trimestre, soit 193 477 depuis le début de l'année.

Dans le détail, sur le dernier trimestre, 119 263 foyers ont résilié leur offre ADSL chez SFR mais ils sont 44 249 à avoir choisir une offre câble ou fibre optique chez l'opérateur.

Au total, SFR possède 6 159 387 clients fixes, dont 4 189 833 sur l'ADSL et 1 969 554 sur le câble ou la fibre optique. Toutefois, l'opérateur reste confiant dans sa stratégie : « on observe une amélioration importante en septembre avec le lancement des nouvelles chaînes SFR Sport (dont la diffusion de la Premier League) et des offres de rentrée ».

Ces mauvais chiffres, tant sur le mobile que sur le fixe, confirment l'étude de 60 millions de consommateurs qui indiquait que 38% des abonnés sont insatisfaits des services de SFR.

Le Machine-to-Machine compense la fuite des clients pros/entreprises

Sur le marché des entreprises, l'opérateur repart en croissance grâce au Machine-to-Machine (M2M) avec un gain de 27 241 cartes SIM. Cela suffit à peine pour compenser la perte de clients professionnels qui a chuté de 21 124 personnes pour un total de 2 044 000 abonnés.

Sur un an, la perte est plus visible avec 1 289 862 clients entreprises de moins, dont 1 113 848 sur le M2M.

Sur la partie marque blanche, qui est la commercialisation du réseau câble à d'autres opérateurs (essentiellement Bouygues Telecom et La Poste Mobile), la chute continue avec -8 157 abonnés de moins sur le trimestre et -22 746 depuis début 2016.

Chiffre d'affaires toujours en baisse sur un an

En ce qui concerne le chiffre d'affaires, il s'établit 2,802 milliards d'euros en baisse de 2,4% par rapport au même trimestre en 2015 qui était de 2,870 milliards d'euros. La chute ralentit puisqu'elle était de -4,6% au T2 2016 et -6,1% au T1 2016.

SFR : le nombre de clients et le chiffre d'affaires continuent de chuter

Moins de clients mais des clients plus rentables

Les multiples hausses des tarifs dans le mobile et le fixe ont permis d'augmenter le revenu moyen par abonnés au troisième trimestre, compensant en partie la chute du nombre de clients. Sur le mobile, l'ARPU s'élève à 23,40€ (+1,10€ par rapport au T2 2015), il faut remonter à 2013 pour retrouver un tel niveau.

Mais c'est surtout sur le fixe que l'ARPU augmente pour atteindre 37,30€/abonné et même 41,20€ si on ne prend en compte que le câble et la fibre optique.

La dette en baisse pour la première fois

Pour la première fois, la dette s'est réduite de 113 millions d'euros pour un total de 15,008 milliards d'euros. La maison mère, Altice, a réussi à allonger, une fois de plus, les échéances de remboursement des différents prêts.

SFR compte faire également des économies en supprimant 5 000 postes d'ici à 2019.

Les importants investissements se poursuivent

Les investissements dans les réseaux mobiles et fixes continuent d'augmenter, SFR a dépensé 536 millions d'euros sur le troisième trimestre, en hausse de 115 millions d'euros par rapport au T3 2015.

L'opérateur au carré rouge prévoit ainsi d'investir 6 milliards d'euros jusqu'en 2019.

SFR couvre 73% de la population en 4G

Cela lui a permis d'augmenter sa couverture 4G de 13 points pour atteindre 73% de la population française contre 77% pour Bouygues Telecom et 83% pour Orange. SFR a activé 519 sites 4G supplémentaires en octobre, ce qui permet de tenir Free à distance en nombre de sites 4G activés mais reste derrière Orange et Bouygues Telecom.

Sur le câble et la fibre optique, ce sont 386 000 prises supplémentaires qui ont été installées au cours du troisième trimestre. 8,936 millions de foyers et locaux professionnels sont désormais éligibles à au moins 100 Mb/s.

SFR compte sur le dernier trimestre de l'année, notamment avec les fêtes de fin d'année, pour inverser la tendance des recrutements et récolter les fruits de ses investissements.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus