A 11:27 dans Internet, Téléphonie

Les smartphones Android, cibles préférées des virus

23
NOV
2011
Partager cette actu sur :

Infected virusFaudra-t-il un jour acheter un anti-virus pour protéger son téléphone mobile ? Aujourd’hui, les virus ne se contentent pas d’attaquer nos ordinateurs, ils ciblent les smartphones. Les modèles les plus visés sont ceux tournant sous Android. Comme pour les ordinateurs, Apple est épargné.

Faut-il s’inquiéter de la sécurité de nos téléphones mobiles ? Selon McAfee, un éditeur d’anti-virus racheté par Intel, les créateurs de virus délaissent nos ordinateurs pour s’attaquer aux smartphones et aux tablettes. En un an, le nombre de logiciels malveillants est passé de 900 à 1 300.

Android une cible privilégiée

android MarketA l’image de ce qui s’est passé pour les ordinateurs, Android, le système d’exploitation développé par Google, subit le même sort que Windows. En équipant 50 % du parc mondial de smartphones, il est devenu « la  plateforme la plus visée par les nouveaux types de logiciels malveillants pour environnements mobiles. Ce trimestre, il représente leur seul et unique cible. », explique le rapport publié par McAfee. Rien que pour le troisième trimestre, le nombre de virus destiné à Android est passé de 60 à 90.

Pour se propager, les virus utilisent les applications. Or, selon le cabinet Gartner, 17,7 milliards de ces programmes devraient être téléchargés cette année. Les conséquences pour les fabricants sont sérieuses. Motorola, qui n’utilise que l’OS mobile de Google, estime que 70 % des pannes de ses smartphones proviennent d’applications téléchargée sur Android Market. Toutefois, ce chiffre est à nuancer, toutes les applications en questions ne sont pas infectées, certaines seraient simplement défectueuses. Elles ralentiraient les téléphones ou réduiraient l’autonomie de la batterie.

iPhone 4SLa multiplication des virus pose le problème de la validation des applications pour figurer dans Android Market et au delà, le choix entre un modèle ouvert et celui du modèle intégré façon Apple. Il semblerait que Steve Jobs avait encore vu juste. Jusqu’à présent les Mac n’ont jamais eu besoin d’antivirus. Toutefois, les choses pourraient aussi changer pour les produits Apple. L’iPhone ne vient-il pas d’être victime d’une faille de sécurité ?

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus