A 12:09 dans Vidéos

La justice ordonne le blocage de 16 sites de streaming

Partager cette actu sur :

ordinateur justice LoiLa justice continue sa lutte contre le piratage de films sur Internet. Le tribunal de grande instance de Paris vient d’ordonner à plusieurs fournisseurs d’accès Internet et aux principaux moteurs de recherche de bloquer 16 sites de streaming. Cette mesure sera-t-elle efficace ?

16 sites « bloqués »

D’ici quelques jours, il sera compliqué de se rendre sur Fifostream, Fifostreaming, Dpstream, Allostreaming, Alloshow, Allomovies, Alloshare, Allomegavideo, Alloseven ou Allourls pour regarder films et séries en streaming. Le tribunal de grande Instance a rendu sa décision la semaine dernière : à la demande d’association de syndicats de professionnels du Cinéma tels que l’APF (Association des producteurs de xinéma) ou la FNDF (Fédération Nationale des distributeurs de films), il a été établi que les FAI devraient empêcher leurs abonnés d’accéder à ces sites. Quant aux principaux moteurs de recherche (Google, Yahoo!, Bing et Orange), ils sont appelés à ne plus référencer ces sites afin qu’ils ne remontent plus dans les résultats.


Une efficacité limitée

Si l’accès à ces sites va s’avérer très complexe, il ne sera pas pour autant impossible. En effet, une fois rendue publique, la décision de justice a immédiatement fait réagir les pirates adeptes du visionnage en streaming. Ceux-ci n’ont pas tardé à imaginer des solutions pour contourner ces blocages en passant par un serveur proxy ou un VPN, réseau privé virtuel. La mesure du tribunal va donc peut-être limiter le piratage mais ne l’empêchera pas totalement.


Bonne nouvelle pour les services de VOD ?

NetflixLes défenseurs du streaming déplorent que cette décision ne soit pas compensée par un service légal. Qu’il s’agisse de séries ou de films, il est en effet difficile de trouver des contenus cinématographiques récents. Reste alors la solution de plateforme de vidéos à la demande par abonnement (SVOD). Ce système pourrait en effet être une option pour ceux qui souhaitent pouvoir regarder leurs séries ou film à leur guise (sans attendre le délai légal de 36 mois avec OCS par exemple). L’arrivée du géant américain Netflix en France pourrait aussi révolutionner l’audiovisuel français.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus