Très haut débit : vers une nouvelle feuille de route

23
JUIL
2012
Partager cette actu sur :

Fibre optique
La gouvernement s’apprête à relancer le débat autour du très haut débit. Le plan actuel, qui suscite l’insatisfaction des élus, pourrait être remis à plat. Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin tiendront une réunion vendredi 27 juillet concernant le déploiement du très haut débit.

Il semble que les cris d’alarme des élus et des collectivités territoriales aient trouvé un écho auprès du gouvernement. Entre l’appel de Valence ou les doutes émis lors des Assises du Très Haut Débit, nombreuses sont les voix qui souhaitent un changement de cap concernant le plan national du très haut débit. Le gouvernement devrait se pencher sur la question dès ce vendredi.

L’agenda d’Arnaud Montebourg sera chargé cette semaine entre une audition demain devant la Commission des affaires économiques du Sénat et la gestion du dossier de la filière automobile avec le cas Peugeot. Pour finir la semaine, le ministre du Redressement Productif ouvrira vendredi 27 juillet, avec Fleur Pellerin, une réunion consacrée au très haut débit.

Les grandes problématiques du dossier devraient être abordées si l’on en croit La Tribune. En effet, comme nous le signalions au début du mois, les élus réclament un réel pilotage public du très haut débit. Le sénateur Philippe Leroy, co-auteur d’une proposition de loi avec le sénateur Maurey, milite pour que le pouvoir politique fixe la direction à suivre.

Travaux FibreIl sera donc question de la gouvernance à la réunion de vendredi mais également du financement et des objectifs à tenir. En effet, l’objectif de couvrir 100 % de la population en 2025 est disproportionné par rapport à l’investissement prévu et au rythme de déploiement actuel. Le FANT (fonds d’aménagement numérique du territoire) n’est toujours pas utilisé et les intentions de déploiement fixées par les opérateurs figent certaines initiatives publiques. Il apparait donc nécessaire de repenser le système de financement et de déploiement du très haut débit avant que le pays ne prenne trop de retard.

Le but de la réunion de vendredi est donc de fixer une première feuille de route sur la stratégie à adopter dans les mois et années à venir. Il n’y a plus qu’à espérer qu’élus, collectivités et opérateurs trouvent un terrain d’entente pour que le très haut débit soit rapidement une réalité pour l’ensemble du territoire.

FacebookTwitterGoogle+

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus