A 15:36 dans Fibre optique

Un euro pour financer le très haut débit

1
AOÛ
2012
Partager cette actu sur :

Pièce de 1 euroL’AVICCA fait une nouvelle proposition pour déployer le très haut débit : prélever un euro sur les factures mobiles pour financer la mise en place de la fibre optique sur le territoire. L’association estime qu’avec la baisse des coût pour le consommateur, il doit être possible de réserver en moyenne un euro sur chaque abonnement mensuel.

L’AVICCA voit dans la téléphonie mobile un moyen de financer un nouveau réseau fixe. Alors de la table ronde sur le très haut débit du 27 juillet, L’Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel a proposé de consacrer un euro par facture mobile à la mise en place du très haut débit fixe.

Cette contribution concernerait tous les abonnements mobiles. Néanmoins, elle serait calculée en fonction du montant de l’abonnement « afin de ne pas pénaliser les petits consommateurs, et de ne pas peser sur les tarifs sociaux ». Elle pourrait donc être de quelques dizaines de centimes d’euro sur les petites factures et approcher 2 euros sur les abonnements haut de gamme.

Afin de défendre cette idée, l’AVICCA avance « la baisse considérable des prix » observée depuis quelques mois dans le mobile avec l’arrivée de Free Mobile. Yves Rome, président de l’association indique : « On mesurera mieux avec le temps la baisse des coûts pour les consommateurs, sans doute de 5 à 7 € par mois . N’y a-t-il pas là de quoi reprendre un euro, pour mener un autre chantier qui, lui, ne peut être mené par la concurrence : le passage au Très haut débit sur le fixe ? »

Fibre optiqueVu le contexte économique actuel, on comprend les inquiétudes de l’AVICCA. Avec la baisse des tarifs et donc de la rentabilité des offres, les opérateurs rognent sur les coûts pour préserver les marges. Cela passe par des restructurations pour certains, il est probable que les acteurs diminuent également les investissements dans le FTTH.

La position de l’association est simple : « Pendant de longues années, le fixe a subventionné le mobile, avec des prix de terminaison d’appels très largement supérieurs aux coûts. C’est le moment d’un retour d’économie. »

En prélevant en moyenne 1 euro sur chaque abonnement, le montant dégagé pourrait atteindre 840 millions d’euros par an. Cette somme n’est pas négligeable vu le contexte économique actuel. Le gouvernement pourrait être sensible aux arguments avancés par l’AVICCA. Il faudra toutefois que ce financement s’inscrive dans un véritable projet de déploiement piloté au niveau national.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus